20 juillet 2017

Saïd Bouamama, la banalisation de l'islamophobie nouveau visage du racisme

« Comme je l’ai souligné dans plusieurs textes récents, rappelle Saïd Bouamama, nous sommes dans une séquence historique caractérisée par une banalisation de l’islamophobie. Ce nouveau visage du racisme remplit des fonctions systémiques tant sur le plan international que sur le plan des pays européens. Sur le plan international, il réunit les conditions permettant de forger du consensus au sujet des guerres pour les ressources naturelles en les couvrant de l’alibi « anti-terroriste ». Sur le plan national, il permet de... [Lire la suite]
25 août 2015

Christine Delphy, la liberté de conscience implique la liberté d'expression

« La loi de 2004, indique Christine Delphy, interdisant le port du foulard dans les écoles publiques se base sur la croyance que les signes religieux sont contraires à la laïcité, c’est-à-dire au sécularisme politique. Celui-ci repose sur une loi – la loi de 1905. Cette loi abroge la loi précédente (datant de Napoléon) qui établissait des liens forts entre l’Eglise (surtout catholique) et l’Etat, qui rémunérait les prêtres, les pasteurs et les rabbins. La loi de 1905 mit en place une nouvelle règle, qui est de fait celle de tous... [Lire la suite]
01 mai 2015

Saïd Bouamama, c'est pour émanciper qu'il fallait coloniser !

« Lorsque les membres du « Eux », écrit Saïd Bouamama, ne perçoivent pas leurs intérêts, il convient de les émanciper malgré eux. Cette logique a justifié autant les guerres coloniales hier, les agressions impérialistes contemporaines comme celle d’Afghanistan par exemple au plan externe et la loi d’interdiction du foulard à l’école en 2004 au plan interne. Hier comme aujourd’hui elle est présente, bien sur à droite, mais également à « gauche ». C’est pour émanciper qu’il fallait coloniser, c’est pour libérer... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
31 mars 2015

L'anticléricalisme bourgeois : "détourner l'attention des masses ouvrières du socialisme"!

« L’attitude du mouvement ouvrier, écrit Murray Smith, à l’égard de la religion n’a jamais été simplement d’être un peu plus ‘radical’que l’extrême gauche républicaine. Aussi bien Marx et Engels que Lénine ont rejeté l’idée qu’on puisse combattre l’influence de la religion en interdisant ses manifestations et se sont montrés plus que critiques à l’égard de l’anticléricalisme bourgeois. Lénine écrivait en 1909 : “En Occident, après la fin des révolutions bourgeoises nationales, après l’institution d’une liberté plus ou moins... [Lire la suite]