13 mars 2018

Mayotte, un département au bord de l'éruption.

"Avec un taux de chômage très élevé (26%) et 84% des personnes vivant sous le seuil de pauvreté, selon un chiffre rappelé par la ministre, Mayotte est un département au bord de l'éruption. Le gouvernement a ainsi annoncé le renfort de forces de l'ordre sur place, notamment pour sécuriser les écoles, et a dit réfléchir à l'idée de modifier le statut de la maternité de Mayotte, qui compte plus de 10 000 naissances par an, dont une majorité issue de mères comoriennes. Objectif : qu'une naissance sur place n'implique... [Lire la suite]
25 janvier 2018

Yann Moix, Monsieur le Président, nous croulons sous les preuves...

« Je citerai enfin, indique Yann Moix, les conclusions de la «mission IGA-IGPN-IGGN relative à l’évaluation de l’action des forces de l’ordre à Calais et dans le Dunkerquois» d’octobre 2017 – mission qui dépend du ministère de l’Intérieur : «L’accumulation des témoignages écrits et oraux, bien que ne pouvant tenir lieu de preuves formelles, conduit à considérer comme plausibles des manquements à la doctrine d’emploi de la force et à la déontologie policière, principalement à Calais. Ces manquements portent sur des faits de... [Lire la suite]
26 octobre 2017

Forces de l'ordre, des acteurs politiques pour un monde bien plus à droite

« Tout cela a concouru, indique l'article, à faire basculer vers l’extrême droite la majorité des policiers aujourd’hui. Les ingrédients sont donc réunis pour que l’on assiste à une droitisation des forces de l’ordre dans ses convictions mais surtout dans ses pratiques. Une radicalisation des forces de l’ordre qui se transforme en problème politique et qui accentue le danger physique pour les classes populaires et le mouvement social. Face à nous nous n’avons plus sous l’uniforme seulement un gardien de l’ordre établi mais aussi... [Lire la suite]
24 octobre 2017

Timothée Vilars, migrants à Calais et forces de l'ordre

«Des conclusions nuancées, indique Timothée Vilars, qui sont aussi intéressantes que les précautions de langage utilisées : conscients de l'extrême sensibilité du sujet chez les forces de l'ordre, les six rapporteurs mettent en lumière "la situation particulièrement difficile" à laquelle sont confrontés policiers et gendarmes sur place, sans pour autant les blanchir. "L'accumulation des témoignages écrits et oraux, bien que ne pouvant tenir lieu de preuves formelles, conduit à considérer comme plausibles des manquements à la doctrine... [Lire la suite]
30 octobre 2016

Jean Penichon, forces de "l'ordre" au service des "puissants"

« N’est-ce point, interroge Jean Penichon, parce qu’ils font partie intégrante du dispositif au service d’un État chargé de protéger les puissants, ceux qui décident parce qu’ils possèdent, que dans la société d’aujourd’hui on les appelle les forces de « l’ordre ». Puisque, selon nos adversaires, remettre en cause les « droits » des plus fortunés, cela serait forcément du « désordre » ? Mais ce statut spécial n’explique pas pourquoi leurs rassemblements ne donnent lieu à aucune... [Lire la suite]