11 juin 2018

Philippe Torreton, Jean, comme toi j'aime cette France

« Jean, je te quitte, pardon de t'avoir dérangé, mais  mon pays se perd et comme toi j'aime cette France, je l'aime ruisselante de rage  et de fatigue, j'aime sa voix rauque de trop de luttes, je l'aime  intransigeante, exigeante, je l'aime quand elle prend la rue ou les armes, quand  elle se rend compte de son exploitation, quand elle sent la vérité comme on sent  la sueur,quand elle passe les Pyrénées pour soutenir son frère ibérique, quand  elle donne d'elle même pour le... [Lire la suite]
29 décembre 2016

Antoine de Baecque, l'inventivité mentale de la marche...

« Cette manière d’atteindre son moi physique et moral, indique Antoine de Baecque, par la mécanique même de la marche, qui aiguise la sensibilité, s’apparente à un phénomène d’hypnose : un sentiment d’accoutumance à l’endurance du pas à pas infiniment recommencé, à la fatigue et à la souffrance engendrées, une forme de drogue euphorisante, tout cela procure l’impression de quitter son écorce corporelle. Cet oubli de soi mène à une communication immédiate et hypersensorielle avec l’environnement. Le marcheur s’ouvre à tout ce... [Lire la suite]