03 juillet 2018

Edmond Harle, pour des assises du progrès social

« La violence humaine et sociale de Macron, indique Edmond Harle, nourrit la violence des extrémistes et en même temps se nourrit de cette violence. Il faut que les français se réveillent. Il faut que les syndicats, les politiques, les associations s’organisent et coordonnent leurs actions mais aussi une vraie campagne d’explications sur ce qui se passe pour arrêter ce rouleau compresseur qui détruit les droits humains et sociaux et demain détruira totalement la démocratie. Je propose et vous demande de faire suivre, si l’idée... [Lire la suite]
01 novembre 2017

Adélaïde Mukantabana, le génocide des Tutsis de 1994

« Certains acteurs-témoins, révèle Adélaïde Mukantabana, sortent du silence. Un ancien officier, Guillaume Ancel, a accepté de témoigner pour dire la réalité de cette opération Turquoise. Il était capitaine et son récit montre comment la France est intervenue d’abord pour remettre au pouvoir le gouvernement génocidaire, avant de protéger sa fuite et enfin de le réarmer dans les camps de « réfugiés » au Zaïre alors que la France avait un mandat humanitaire des Nations Unies. En combattant le FPR plutôt que les génocidaires, la... [Lire la suite]
16 octobre 2016

Gérard Gautier, " Monsieur le candidat à la candidature "

« Une des premières réformes, nous dit Gérard Gautier, présentée depuis…1989, - que tous les partis rejettent- est de remettre en cause le « déni de Démocratie » opposé aux Citoyens par la loi de 2014 qui ne reconnaît pas « valeur juridique de suffrage exprimé au vote blanc. » Ce qui va à l’encontre de ce que souhaitent 85% des Français. (sondage IFOP septembre 2014) L’association a prouvé, chiffres à l’appui, que l’espoir de voir le vote blanc reconnu comme ayant valeur de suffrage exprimé, était un rempart à... [Lire la suite]
23 mars 2016

Camille Loty Malebranche, Etats-Unis, Trump, les gesticulations électoralistes

« Toujours est-il, considère Camille Loty Malebranche, que gesticulations électoralistes et singeries de candidats ponctuent les rassemblements loufoques et populaciers des primaires étasuniennes. Les électeurs auront le choix de l’absurde dans la redondance de l’insipide pimenté par des personnages qui jouent les extrémistes et modérés. Celui-ci un peu bien comme il faut, celui-là par trop osé, scandalise les faux pudibonds politiques vu la langue de bois convenue, propre à l’ordre de la « démocratie » coutumière telle... [Lire la suite]