02 mars 2018

Jacques Cotta, une nouvelle aventure professionnelle

« Sans renfort de publicité, précise Jacques Cotta, sans complaisance du haut du pavé (ce qui n’est pas vraiment une surprise), plus de 20000 internautes sont « venus » sur ce programme, ont écouté, regardé, et commenté. Dans l’ensemble, les avis sont unanimes. Parmi les encouragements à poursuivre prodigués sur tous les tons, ces quelques mots qui méritent réflexion: « Merci pour cette émission exemplaire, ça fait du bien de ne pas être pris pour un âne »… ou encore « Tout ce que dit Jacques Cotta... [Lire la suite]
24 septembre 2017

Barnabé Binctin, un projet de loi où le temporaire devient permanent

« Peu importe, considère Barnabé Bictin, qu’il vise effectivement, ou non, des entreprises de nature terroriste, ce projet de loi produit un glissement fondamental dans le Droit en se fondant désormais également sur des suspicions ou des prédictions. « C’est un renversement d’un principe essentiel du droit : la preuve. En droit pénal, on juge sur des faits, pas sur des comportements. Avec ce texte, on ouvre grand la porte à une police comportementale », analyse Florian Borg. Les défenseurs du texte feront valoir... [Lire la suite]
30 juin 2017

Habib Abba-Sidick, le gouvernement et les droits des salariés

"Le gouvernement, indique Habib Abba-Sidick, veut circonscrire tout mouvement de protestations autour de ce projet de lois éminemment politique, dont l’objectif est de restituer aux chefs d’entreprises le caractère divin en vigueur parmi les maîtres des forges en abolissant tous les droits séculaires acquis par les salariés à travers leurs luttes conquérantes et de surcroît mettre un terme à cette aberration syndicale en détruisant toutes les organisations représentatives des salariés, ramenant la France au XIX ième siècle.L’exception... [Lire la suite]
26 juin 2017

Le capitalisme doit fonctionner avec l'Etat

"L’Etat, nous dit la présentation, est souvent opposé au marché. Mais la politique et l’économie semblent indissociables. Pour bien fonctionner, le capitalisme doit s’appuyer sur l’Etat avec son administration, sa justice et sa police. Des guerres colonialistes aux politiques de libéralisation, l’Etat favorise l’expansion capitaliste. Les impôts permettent de financer des infrastructures indispensables au fonctionnement de l’économie. L’utilisation de l’Etat ne peut pas être considérée comme un simple moyen pour se libérer du... [Lire la suite]
10 juin 2017

Etat d'urgence, lettre ouverte au Président de la République

"Nous tenons par ailleurs, disent les signataires de la lettre ouverte, à vous rappeler le coût, social, politique et institutionnel très élevé de l’État d’urgence qui autorise des mesures impliquant des atteintes graves aux libertés individuelles sans contrôle en amont du juge judiciaire et sans que le contrôle a posteriori du juge administratif permette de compenser cette absence de contrôle a priori. Un régime d’exception ne saurait durer si longtemps impunément pour la République et ses citoyens. Il tend à fragiliser la séparation... [Lire la suite]
04 février 2017

Daniel Bensaïd, vers le dépérissement de l'Etat

« S’il suffit, conclut Daniel Bensaïd, pour savoir ce qu’était la dictature du prolétariat dans l’esprit de Marx et Engels, de regarder la Commune, et si l’on s’en tient à leur présentation pour comprendre ce qu’elle était, il apparaît que les premières mesures de cette « dictature », respectueuse du suffrage universel et du pluralisme politique, consistent en une débureaucratisation et une démilitarisation de l’État-Léviathan. Elles consistent en dispositions qui relèvent de ce qu’on appellerait aujourd’hui une « démocratie... [Lire la suite]
14 août 2016

Béatrice Turpin, Mille mercis à Edwy Plenel

« Mille mercis à Edwy Plenel pour cet excellent billet, nous dit Béatrice Turpin. On ne peut pas assez le répéter. Et mille mercis à Thierry Reboud pour ses commentaires et spécialement pour : "Pour ma part, précisément parce que je suis laïque de manière assez intransigeante, je les regarde comme des vêtements qu'il n'est pas question de considérer autrement que comme des vêtements. Et par conséquent qu'il faut traiter comme des vêtements, sans aucun passe-droit ni aucune loi d'exception." Si seulement tous nos intellos de... [Lire la suite]
20 décembre 2015

Alain Bihr, capitalisme et Etats d'exception en Europe ?

« Dès lors, nous dit Alain Bihr, il n’est certes pas absurde de soulever la question de l’avènement d’Etats d’exception en Europe à court ou moyen terme. Entendons par là des régimes de l’Etat capitaliste qui, tout en maintenant toute la structure juridique nécessaire au procès de reproduction du capital (notamment la garantie de la propriété privée, les contraintes d’exécution de leurs obligations contractuelles par les agents économiques et sociaux, l’arbitrage des conflits entre sujets de droit, la répression des infractions à... [Lire la suite]
29 novembre 2015

François Bonnet, le signal de naufrage de la "République"

« Cette construction, conclut François Bonnet, dans l’urgence d’un régime d’exception ne réglera pas la question sécuritaire. Pas plus que ne l’ont réglée les dix lois visant à lutter contre le terrorisme adoptées depuis 2001. Nos libertés menacées par l’arbitraire de l’État, notre démocratie mise sous cloche, l’effacement des repères politiques dans un pays gangréné par l’extrême droite… Ces décisions sont porteuses d’autres crises. En 1955, l'état d'urgence fut rapidement jugé insuffisant. Il fallait encore et encore élargir... [Lire la suite]
04 mai 2015

Olivier Le Cour Grandmaison, " l'aventure coloniale" et l'Etat !

« Avec Tocqueville, nous dit-il, on découvre que cet État de droit, en tant qu'il est aussi un État colonial, se structure d'emblée comme un État de guerre et comme un État d'exception permanent parce qu'il est un État colonial justement. A la lumière de cette histoire, il faut donc admettre, aussi singulier que cela puisse paraître, qu'il n'est plus possible de penser de façon contradictoire l'État de droit et la tyrannie, l'État de droit et l'État de guerre, l'État de droit et la dictature. Ce n'est plus, ou l'un ou l'autre,... [Lire la suite]