28 mai 2018

Par EVOLUTION COLLECTIVE

« Une conclusion fondamentale de la nouvelle physique, indique l'article, reconnaît également que l’observateur crée la réalité. En tant qu’observateurs, nous sommes personnellement impliqués dans la création de notre propre réalité. Les physiciens sont forcés d’admettre que l’univers est une construction “mentale”. Le physicien pionnier Sir James Jeans a écrit:”Le flux de connaissances se dirige vers une réalité non mécanique; l’univers commence à ressembler davantage à une grande pensée qu’à une grande machine. L’esprit ne... [Lire la suite]
22 mai 2018

Friedrich Engels, agir dans l'esprit et la tradition de Blanqui

« S'ils se nomment blanquistes, indique Friedrich Engels, ce n'est point parce qu'ils représentent un groupe fondé par Blanqui -- sur les trente-trois signataires du programme, deux ou trois tout au plus ont eu l'occasion de lui parler -- mais parce qu'ils veulent agir dans son esprit et selon sa tradition. Blanqui est essentiellement un révolutionnaire politique ; il n'est socialiste que de sentiment, par sympathie pour les souffrances du peuple, mais il n'a pas de théorie socialiste ni de projets pratiques de transformation... [Lire la suite]
04 mai 2018

Michèle Janss, l'idée de post-vérité est une diversion

« C’est davantage la capacité des jeunes, conclut Michèle Janss, à penser juste et à se poser les bonnes questions qui doit être développée. Pour cela, il faut leur apporter plus de savoirs de base, développer leurs connaissances générales, leur esprit logique et leur objectivité. Plutôt que de fuir toute approche idéologique, l’étude de la philosophie, de l’économie, des courants de pensée et de ces mêmes idéologies devrait figurer dans les programmes. Une citoyenneté responsable ne peut se concevoir que si on est capable de... [Lire la suite]
26 juin 2017

La médecine socialisée est-elle vraiment ouverte à tous ?

"D’un côté, indique le texte, un jeune prolo de province, en pleine santé, mais avec un capital chance à peu près aussi peu consistant que le capital financier et culturel de ses parents et de l’autre, une bonne famille bourgeoise de centre-capitale, bien pourvue à tous points de vue, excepté d’une bonne santé, mais rien d’irréversible quand on est solvable. Bien sûr que j’ai mauvais esprit. Bien sûr que chez nous la médecine est socialisée et hypothétiquement accessible à tous! Je dis bien hypothétiquement, parce que dans les faits,... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
26 août 2016

Algérie, l'Esprit de la Soummam, la Révolution, la Nation algérienne

« Quoi qu’il en soit, rappelle Boukhalfa Amazit, la rébellion de 1954 s’est métamorphosée en une lame de fond qui allait foudroyer l’ordre colonial établi, bousculer sérieusement l’Etat colonialiste dans ses fondements. Un putsch militaire va installer de Gaulle, présenté comme le fils prodige, sur le trône de France. Il fera adopter une Constitution qui instaurera la Ve République. L’armée, colonne vertébrale de la République depuis Napoléon Bonaparte, est déstabilisée au point qu’une partie va désespérément tenter un coup de... [Lire la suite]
19 juin 2016

Cédric Enjalbert, Shakespeare, un rapport merveilleux au monde

« Explorant le désir et son double, conclut Cédric Enjalbert, pesant les dilemmes moraux et auscultant les impasses métaphysiques, Shakespeare offre non seulement un miroir de l’âme ou une radiographie de l’homme, mais surtout une occasion d’entrer dans un rapport merveilleux au monde. L’Académicien franco-britannique Michael Edwards, qui a enseigné la littérature à l’université de Warwick puis au Collège de France, a appris de Shakespeare cette attitude qu’il a fait sienne : l’émerveillement. Lui qui a signé De... [Lire la suite]
08 avril 2016

Camille Loty Malebranche," minables au pouvoir qui se font idolâtrer"...

« Satanique, sempiternel, sanglante source des sorcelleries idéologiques, historiques ! Sans modération, nos sangles se cassent et l’histoire, sans cesse, sombre, s’abîme par la classe des sicaires masqués de fausses modérations. Et, l'anarchisme sacré proclame l'autorité suprême où l'homme se reconnaissant Esprit avant toute contingence, refuse toute prostitution temporelle pour les miettes du monde où d'abominables monstres et toutes sortes de minables au pouvoir se font idolâtrer par les multitudes aliénées consentantes... [Lire la suite]
22 mars 2016

Thomas More, à Pierre Gilles

« La plupart des gens ignorent les lettres, constate Thomas More, beaucoup les méprisent. Un barbare rejette comme abrupt tout ce qui n'est pas franchement barbare (4). Les demi-savants méprisent comme vulgaire tout ce qui n'abonde pas en termes oubliés. Il en est qui n'aiment que l'ancien. Les plus nombreux ne se plaisent qu'à leurs propres ouvrages. L'un est si austère qu'il n'admet aucune plaisanterie; un autre a si peu d'esprit qu'il ne supporte aucun badinage. Il en est de si fermés à toute ironie qu'un persiflage les fait... [Lire la suite]
21 février 2016

Umberto Eco, entre Engels et Corto Maltese

« Nicolas Gary nous le présente en le citant :« Qui ne lit pas, à 70 ans, aura vécu une vie solitaire. Celui qui lit aura vécu 5000 ans. La lecture, c’est l’immortalité à rebours », répétait-il. Dans ses Confessions d’un jeune romancier, Umberto Eco nous rappelait que l’acte de lecture est un séjour dans le texte que seul le lecteur averti et engagé peut réussir. La créativité littéraire s’écrit aussi bien dans le travail de l’écrivain-créateur qui ouvre le champ de la signification que dans l’effort du lecteur à... [Lire la suite]
04 février 2016

Shlomo Sand, Comment penser ? Quoi penser ?

« Je ne suis pas contre l’Histoire, indique Shlomo Sand. Je crois que l’Histoire peut jouer un rôle important dans la formation de l’esprit, mais peut-être une autre Histoire. Faut-il continuer à enseigner l’Histoire au lycée ? Oui, mais pas comme aujourd’hui. Il faut armer les élèves avec des métiers qui ne sont pas moins importants que la fonction de l’Histoire dans leur imaginaire et dans leur éducation. Par exemple, est-ce qu’apprendre la communication pour s’armer contre les médias dominants ce n’est pas une tâche... [Lire la suite]