07 septembre 2018

Robert Bibeau, le trafic « négrier » contemporain

« Ainsi, indique Robert Bibeau, aux États-Unis, les besoins en main-d’œuvre bon marché étaient grands; puis il vint un moment où cette superstructure d’acheminement était tellement efficace que les besoins furent comblés d’où Donald Trump (l’impulsif – prévisible) fut appelé à la tête de l’exécutif étatsunien pour mettre un frein à ce trafic « négrier » venant d’Amérique latine, première source d’approvisionnement de la chaîne de valeur américaine. Ce fut le « show » du mur de séparation, commencé avant Trump... [Lire la suite]
12 août 2018

Robert Bibeau, Bienvenue sous le mode de production capitaliste

« Ce qui a existé, indique Robert Bibeau, c'est une classe de riches marchands (sang-mêlé - français - anglais - Espagnoles – Portugais - arabes - Berbères et même quelques noirs marchands d'esclaves) affrétant des caravelles  pour faire commerce à tout prix, puis magouillant pour y établir des parias et des métayers - paysans sous contrats de servage (eux aussi de sang-mêlé) afin de produire des matières premières (de la plus-value) pour l'industrie naissante en « mère patrie » (bois équarris,... [Lire la suite]
25 mars 2018

Denis Collin, de grands spécialistes de la parole et des textes

« La répétition, indique Denis Collin, fait de nous des esclaves… Il est à peine besoin de commenter ces textes proprement aberrants. Un verbiage pseudo-philosophique sert à justifier une désorganisation totale de la parole. Et ce sont des grands spécialistes de la parole et des textes, des universitaires professant au collège de France qui appellent à cette destruction de la parole. D’un certain point de vue, ces discours peuvent être lus ou relus aujourd’hui avec un autre œil : ils expriment l’opération d’abolition des... [Lire la suite]
09 mars 2018

Socialisme libertaire, Emile Pouget, Patron Assassin

« Puis, indique le texte, à se voir les victimes de ce singe ; à se dire que ce que l’une avait subi, ce que l’autre avait évité, il leur faudrait l’endurer demain et après…, ça leur tourna la boule. L’horreur de vivre esclaves, de servir de matelas à leur exploiteur leur vint – horreur si forte qu’elles préférèrent en finir illico que de vivre cette garce de vie. L’idée ne leur vint pas de se rebiffer contre leur triste sort. Pourtant, puisqu’elles avaient soupé de l’existence, ça leur aurait guère coûté de se rendre un brin... [Lire la suite]
21 février 2018

CCI, Marx, la classe ouvrière et le capitalisme

« La classe ouvrière, indique l'article de CCI, la classe exploitée créée par le capitalisme, est la seule classe révolutionnaire car sa lutte contre l’exploitation et sa capacité à abolir toute exploitation répondent à la nécessité historique de l’humanité de libérer les forces productives des entraves des rapports de profit et du terrible cycle: “crise-guerre-reconstruction-crise”, dans lequel le capitalisme en décadence l’a enfermée. Les ouvriers, esclaves salariés du capitalisme, sont les fossoyeurs de tous les esclavages,... [Lire la suite]
20 février 2018

Bernard Lavallé, Amérique, une christianisation opérée à la période coloniale.

« Le problème, indique Bernard Lavallé, n’était pas celui de l’humanité des Indiens, une affaire décidée depuis longtemps : c’étaient des hommes, donc ils avaient une âme. Le problème était ailleurs. Pour nous, aujourd’hui, l’humanité ne se divise pas. À l’époque, où la hiérarchisation sociale était très prégnante, Sepúlveda ne niait pas que les Indiens soient des hommes, mais il les pensait moins hommes que les Européens. Au contraire, Las Casas ne voyait entre Indiens et Européens aucune différence. La question peut se... [Lire la suite]
17 janvier 2018

Simone Weil, la contradiction évidente, éclatante, entre la méthode d’analyse de Marx et ses conclusions

« Rien ne permet non plus d’affirmer, indique Simone Weil, aux ouvriers qu’ils ont une mission, une « tâche historique », comme disait Marx, qu’il leur incombe de sauver l’univers. Il n’y a aucune raison de leur supposer une pareille mission plutôt qu’aux esclaves de l’antiquité ou aux serfs du moyen âge. Comme les esclaves, comme les serfs, ils sont malheureux, injustement malheureux ; il est bon qu’ils se défendent, il serait beau qu’ils se libèrent ; il n’y a rien à en dire de plus. Ces illusions qu’on leur prodigue, dans un... [Lire la suite]
18 octobre 2017

Piotr Archinov, Il n’y a pas d’humanité UNE. Il y a une humanité des classes : esclaves et maîtres »

« À peine sorti de prison, indique la biographie, le militant russe reprend goût à l’activité révolutionnaire concrète. Il participe à la fondation de la Fédération des groupes anarchistes de Moscou et de la revue Golos Truda (La cause du travail). Le périodique devient un quotidien après la révolution d’octobre 1917, puis sera interdit l’année suivante par le nouveau pouvoir bolchevik : « La conception du pouvoir soviétique incarnée par l’État bolchevik, se transforma en un pouvoir bourgeois tout à fait... [Lire la suite]
11 août 2017

Sophie Wahnick, un second souffle pour la révolution

« Mais ce sont, nous dit Sophie Wahnick, des luttes politiques puissantes qui peuvent permettre aux exploités de se saisir de ces droits. Ce sont les esclaves eux-mêmes qui, au bout de 5 ans de révoltes, ont obtenu leur libération. La déclaration des Droits de 1789 affirme le droit de résistance à l’oppression. Mais les mouvements révolutionnaires ne se réclament pas de cet universalisme.  Karl Marx critique des droits formels qui n’imposent aucun changement social. 1789 apparaît comme une révolution bourgeoise qui étouffe... [Lire la suite]
06 avril 2017

Guyane, une longue histoire de colonisation

"En 1673, poursuit l'histoire, le roi Louis XIV autorisa la création de la Compagnie du Sénégal, qui devait conduire des esclaves noirs aux Antilles et à la Guyane. Cependant, contrairement à la Hollande qui avait organisé la traite des Noirs en faveur du Surinam (plus de 400 000 Africains déportés jusqu’en 1823, année de la suppression de l’esclavage), la France, par la Compagnie de la Guyane, préféra vendre ses cargaisons d‘esclaves à Saint-Domingue (île d’Hispaniola: Haïti et République Dominicaine) plutôt que de les envoyer en... [Lire la suite]