16 octobre 2018

Ernest Mandel, qui fut le meurtrier de Trotsky ?

« Qui était donc ce Franck Jacson ?, interroge Ernest Mandel. Il faudra près de dix ans pour percer sa véritable identité. Dans sa poche, on devait retrouver une lettre expliquant les mobiles de son acte : trotskyste déçu, il aurait été écoeuré par l’homme et par sa proposition de l’expédier en URSS pour faire des sabotages, démoraliser l’Armée Rouge et essayer de tuer Staline. Pour accomplir tout cela, il bénéficierait de l’appui d’une grande nation (il s’agissait des Etats-Unis, car Trotsky ne pouvait plus être un... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 01:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
17 mars 2018

Ernest Mandel présente la conception du fascisme de Trotsky

« C'est ici, indique Ernest Mandel, que se révèle le caractère de classe de la dictature fasciste, qui ne correspond pas au mouvement fasciste de masse. Elle défend non pas les intérêts historiques de la petite bourgeoisie, mais ceux du capital monopoliste. Une fois cette tendance réalisée, la base de masse active et consciente du fascisme se rétrécit nécessairement. La dictature fasciste tend elle-même à détruire et à réduire sa base de masse. Les bandes fascistes deviennent des appendices de la police. Dans sa phase de déclin,... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 mars 2018

Ernest Mandel, envisager que le prolétariat puisse prendre le pouvoir, une gageure !

« Dans le cours de l'histoire, rappelle Ernest Mandel, toutes les autres classes sociales, quand elles s'emparèrent du pouvoir de l'État, détenaient déjà dans leurs mains le pouvoir effectif, économique, intellectuel et moral dans la société. Il n'y a pas un seul exemple, avant celui du prolétariat, d'une classe sociale qui ait pris le pouvoir, alors qu'elle était encore opprimée des points de vue économique, intellectuel et moral. En d'autres termes, c'est presque une gageure, que d'envisager que le prolétariat puisse prendre le... [Lire la suite]
26 février 2018

Ernest Mandel, Rosa Luxemburg, Introduction à l'économie politique

« Le fait d’avoir posé la question, indique Ernest Mandel, représente en lui-même un grand pas en avant. C’est toute l’originalité et le mérite de Rosa, qu’elle ne se soit pas contentée des formules générales sur les contradictions inhérentes au mode de production capitaliste, que Kautsky avait simplement copiées chez Marx, mais qu’elle ait cherché à poser des questions, là où Kautsky et son école ne voyaient que des réponses. Comment ces contradictions se manifestent-elles à la longue, si le régime capitaliste perdure encore... [Lire la suite]
16 octobre 2017

Ernest Mandel, Trotsky et le fascisme

«  Un tel mouvement de masse, indique Ernest Mandel, ne peut surgir qu'au sein de la troisième classe de la société, la petite bourgeoisie, qui, dans la société capitaliste, existe à côté du prolétariat et de la bourgeoisie. Quand la petite bourgeoisie est touchée si durement par la crise structurelle du capitalisme de l'âge mûr, qu'elle sombre dans le désespoir (inflation, faillite des petits entrepreneurs, chômage massif des diplômés, des techniciens et des employés supérieurs, etc.), c'est alors qu'au moins dans une... [Lire la suite]
30 août 2017

Ernest Mandel, l'apparition des classes sociales et de l'Etat

« Résumons, indique Ernest Mandel: à un certain moment du développement de la société, avant qu'elle ne se soit divisée en classes sociales, certaines fonctions comme le droit de porter des armes ou de rendre la justice sont exercées collectivement par tous les membres adultes de la communauté. C'est seulement au fur et à mesure du développement ultérieur de cette société, au moment où apparaissent les classes sociales, que ces fonctions sont enlevées à la collectivité pour être réservées à une minorité qui les exerce d'une... [Lire la suite]
03 juillet 2015

Daniel Bensaïd, Ernest Mandel, et le marxisme

« Ernest Mandel, nous dit Daniel Bensaïd, s’est souvent vu reprocher son optimisme inébranlable. Il avait pourtant fait l’expérience personnelle du désastre. Sachant le pire toujours possible, il invoquait volontiers les figures contemporaines des quatre cavaliers de l’Apocalypse : la menace de guerre nucléaire, le danger d’un désastre écologique, l’appauvrissement du tiers-monde, les inégalités qui sapent la démocratie dans les pays riches eux-mêmes. Comme le souligne Michaël Löwy, son « optimisme... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
12 février 2015

Ernest Mandel, ce texte ne peut être pris comme un dernier mot

« Depuis 1914, écrit Ernest Mandel en 1978, le capitalisme a achevé sa mission historiquement progressiste. Les pré-conditions matérielles pour la construction d’une société sans classe, sans exploitation, sans pression ni violence entre les hommes, existent à une échelle mondiale. Mais la substitution du capitalisme exige également des pré-conditions sociales et politiques, c’est à dire subjectives. En l’absence de ces pré-conditions, le régime capitaliste agonisant continuera à survivre et la nouvelle société qu’il porte... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 05:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,