21 août 2018

Bill Van Auken, Trump menace la Turquie de sanctions

« L’attaque contre la Turquie, indique Bill Van Auken, est liée aux mesures américaines de plus en plus agressives prises contre la Russie et l’Iran. La politique étrangère du gouvernement Erdogan a entravé les objectifs géostratégiques américains au Moyen-Orient et plus largement en Eurasie.En Syrie, Ankara a conclu un accord avec la Russie et l’Iran, lui permettant de poursuivre ses intérêts à la frontière sud du pays. Dans le même temps, la Turquie est au bord de la confrontation militaire avec les États-Unis qui utilisent... [Lire la suite]
26 mai 2018

Toplumsal Eşitlik, condamnation du massacre des Palestiniens par Israël

« Le président turc Recep Tayyip Erdogan, indique l'article, et son gouvernement du Parti de la justice et du développement (AKP), en revanche, ont profité des événements de Gaza pour se présenter à nouveau comme les défenseurs du peuple palestinien. Ils espèrent manipuler les sentiments anti-impérialistes et antisionistes des masses, cette fois à la veille des élections législatives et présidentielles turques. Le 14 mai, le gouvernement turc a déclaré trois jours de deuil national pour honorer les Palestiniens massacrés à Gaza... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 05:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
20 mars 2018

Fabien Perrier, la Grèce au cœur d'une Méditerranée orientale instable

« Lors du récent Forum économique de Delphes, indique Fabien Perrier, un haut responsable politique turc confiait à Libération : «Les Grecs parlent de violation de l’espace maritime ou aérien. Mais tout dépend de la lecture des traités internationaux. Et nous n’en faisons pas la même lecture.» Le traité, celui de Lausanne, signé en 1923, définit les frontières actuelles en Europe et au Moyen-Orient, dont Erdogan souhaite la «révision». Conflit en Syrie, montée des intégrismes au Moyen-Orient, «crise» des migrants… La Grèce... [Lire la suite]
05 mars 2018

Samia MEDAWAR , Turquie, Meral Aksener et la prochaine présidentielle

« Quand elle finit par créer le Bon parti, indique Samia Medawar, les observateurs n’hésitent pas à affirmer qu’elle semble bien partie pour s’opposer au « sultan » en novembre 2019, à l’occasion de la prochaine présidentielle. Elle a les qualités d’un « candidat fourre-tout qui peut recevoir des votes à la fois de la droite et de la gauche du spectre politique turc », estime M. Erdemir. Pour ce faire, elle a besoin d’amasser le nombre de signatures nécessaire. Et même si elle y arrive, « elle aurait... [Lire la suite]
26 février 2018

Trump et l'intensification des tensions au Moyen-Orient

« La politique de Trump sur Jérusalem, indique Jordan Shilton, est liée aux efforts visant à construire une alliance anti-iranienne au Moyen-Orient dans le but de préparer la guerre contre Téhéran. Depuis qu’il s’est rendu en Arabie saoudite en mai pour prononcer un discours devant les dirigeants arabes réunis pour réclamer la formation d’une alliance sunnite pour combattre l’Iran, Trump et ses hauts responsables ont intensifié les tensions avec Téhéran et ses alliés à chaque occasion. La reconnaissance de Jérusalem par Trump est... [Lire la suite]
15 février 2018

Nick Beams, Etats-Unis, en finir avec Bashar Al-Assad

« L'attaque turque, indique Nick Beams, a été menée sous le prétexte que le YPG est une organisation terroriste, liée aux forces séparatistes kurdes en Turquie même. Cette attaque est dans tous les sens profondément réactionnaire. Elle fait partie de la campagne menée par le régime du président turc Recep Tayyip Erdogan pour assurer sa position en tant que puissance clé dans la région, ainsi que pour écraser l'opposition interne. La classe ouvrière turque et internationale doit s'y opposer en tant que composante clé de la lutte... [Lire la suite]
07 décembre 2017

Cécile De Sèze, Trump, foncer sans écouter...

« Le Pape François :"Je ne peux taire ma profonde inquiétude, a déclaré quant à lui le souverain pontife. J'adresse un appel vibrant pour que tous s'engagent à respecter le statu quo de la ville, en conformité avec les résolutions pertinentes de l'ONU". Le Pape ne peut qu'accorder un intérêt tout particulier à la ville qui abrite les lieux les plus saints de trois grandes religions monothéistes, y compris le Saint-Sépulcre... » Reprenons la lecture des réactions à la reconnaissance de Trump... Michel... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
31 juillet 2017

Turquie, accords militaires, que recherche Erdogan

"Le gouvernement turc, indique Halil Celik, dirigé par le président Recep Tayyip Erdogan, connaît également les risques encourus. En raison de son incapacité à se plier aux intérêts américains et aux stratégies de guerre en Syrie contraires aux intérêts propres d’Ankara, Erdogan est devenu la cible principale des alliés impérialistes de la Turquie, dans un conflit qui a atteint son point culminant dans la tentative du coup d’État le 15 juillet 2016. Puisque la tentative du coup d’État a échoué grâce à l’opposition populaire de masse,... [Lire la suite]
27 juillet 2017

Turquie, Erkin Erdogan, l'action du Congrès démocratique des peuples

"Du point de vue légal, indique Erkin Erdogan , nous nous attendons à ce que la Cour européenne des droits humains se prononce contre le résultat du référendum. Mais si l’AKP et Erdogan veulent régner sur le pays sans prêter attention à la communauté internationale, la décision de la cour européenne aura évidemment peu d’effet. Mais cela reste un soutien au mouvement démocratique. Nous attendions surtout plus de réaction de la part de l’Allemagne. Le problème, c’est qu’Angela Merkel tient à poursuivre les relations économiques avec la... [Lire la suite]
18 mai 2017

Turquie, Erdogan, un référendum au résultat très partagé

"Sultan donc, nous dit l'auteure. Et très islamisé, car Erdogan est très proche des Frères musulmans. Il n’a pas apprécié que l’armée égyptienne dépose le Président égyptien Morsi en 2013, et redoute de subir le même sort en Turquie d’où sa vindicte permanente et ses purges contre l’armée, où de nombreux fidèles aux thèses d’Atatürk sur la laïcité sont encore présents. Quand il salue, il fait fréquemment le signe de ralliement de ce mouvement : paume face à la foule, quatre doigts déployés et le pouce replié.... [Lire la suite]