13 août 2015

Capital humain et marché du travail

« Donc, en réalité, nous dit Elisabeth Beague, l’employé est le plus parfait exemple du capital « circulant » : transformé ou détruit pendant le cycle de production. La gestion du capital humain confiée aux entreprises a pour but de diminuer progressivement ce capital qui est par trop aléatoire. Puisque l’employeur désire maximiser ses profits, il exigera beaucoup de son salarié et lui donnera peu en retour. L’individu aura la responsabilité du choix : soit être exploité au travail, soit être exclu du travail.... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 12:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,