30 janvier 2018

Anna Kubišta , Alexander Dubček et le printemps de Prague

« Communiste convaincu,indique Anna Kubista, Alexander Dubček avait gravi les échelons du parti, fort de son rôle dans la résistance communiste slovaque contre les nazis. Son ascension jusqu’à la plus haute fonction du parti est sous-tendue par plusieurs facteurs dans les années 1960 : une promotion de l’identité slovaque qui va à l’encontre du noyau dur et stalinien du parti, davantage représenté par des Tchèques, et notamment par Novotný, et une prise de conscience qu’il ne peut y avoir de réforme économique en Tchécoslovaquie... [Lire la suite]
10 janvier 2018

Radio Prague, le président de la République, Miloš Zeman et l'histoire

« Les ministres qui n’étaient pas communistes et qui ont démissionné en 1948, favorisant ainsi la prise du pouvoir par le Parti communiste en Tchécoslovaquie, étaient des idiots. L’ancien premier secrétaire du PC Alexander Dubček fait partie de ceux qui se sont fait dessus parce qu’ils avaient peur en 1968 lors de l’écrasement du Printemps de Prague et la Tchécoslovaquie doit sa liberté après 1989 aux réformes entreprises par Mikhaïl Gorbatchev. C’est ce qu’a déclaré le président de la République, Miloš Zeman, mardi soir, dans un... [Lire la suite]
17 juin 2017

Jean-Pierre Lefebvre, toute une vie

"Août 68 : La catastrophe survient, rappelle Jean-Pierre Lefebvre, Brejnev envoie ses troupes contre le fabuleux printemps de Prague ; la BP des vacances réagit avant le retour des vieux caciques soviétophiles qui annulent vite la désapprobation initiale. Roland Leroy est en Tchéco, clandestin dans une caserne avec Dubcek, il refuse de se faire rapatrier par Moscou. En septembre, je le retrouve effondré, démoli. En Décembre, Marchais en chemise, la corde au cou va, bourgeois de Calais, baiser les pieds de Brejnev. Les vieux... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 03:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,