13 juillet 2018

G. Gounouilhou, un jour nouveau sur l'Ormée de Bordeaux

"On n’avait pas encore aussi magistralement décrit les troubles et les désolations des cinq années de guerres civiles qui ensanglantèrent la capitale de la Guyenne et ses environs. M. Communay, puisant ses informations aux sources les plus pures, joignant au flair du bon chercheur le flair plus précieux encore du bon critique, contrôlant les témoignages des contemporains, vérifiant les assertions des historiens postérieurs, a jeté un jour nouveau sur toutes les péripéties du drame qui se jouait alors dans notre malheureuse... [Lire la suite]
16 mars 2018

Czeslawa, une ado tuée à Auschwitz

« Le drame, nous dit Axel Leclercq, avec ces meurtres de masse, c’est qu’on a tendance à les oublier. Des meurtres de masse, il y en a eu avant la Seconde Guerre mondiale, il y en a eu après, et il en existe encore aujourd’hui (les Rohingyas). L’humanité a cette triste faculté à toujours répéter les mêmes horreurs. D’où l’intérêt de ce type de démarche. Histoire de ne jamais oublier qu’on parle de choses très concrètes, très réelles, et jamais très loin, ni dans l’espace, ni dans le temps... » Reprenons la lecture du drame... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
06 mars 2018

René Merle, Marx était d'un optimisme profond

« Marx, indique René Merle, était d'un optimisme profond devant la mondialisation capitaliste qu'il a décrite superbement ; il pensait que l'internationalisme prolétarien (c'est-à-dire la solidarité des prolétaires au-delà, par dessus le cadre national qu'il convenait impérativement de dépasser) serait à même de cueillir le fruit quand il serait mûr, c'est-à-dire quand la socialisation de la production serait pratiquement réalisée : alors les producteurs pourraient s'emparer de la gestion pour le plus grand profit non pas du... [Lire la suite]
04 mars 2018

Muriel Boselli, Total, vie et mort de Christophe de Margerie

"Pourquoi Christophe est-il mort, pourquoi ? Parce qu’il a été victime d’un accident. Ne cherchez pas d’autres raisons." Les paroles au coeur de l’homélie du curé Antoine de Romanet font encore écho dans ma tête, indique Muriel Boselli. Nous n’en étions qu’au tout début de l’enquête. Comment pouvait-il donc se permettre de faire une pareille injonction, quelques jours seulement après le drame ? Cette question a été l’amorce de quelque chose pour moi. J’ai eu envie de gratter, d’en savoir plus. Et c’est à ce moment-là que... [Lire la suite]
16 juillet 2017

Les balles du 14 juillet 1953. Le massacre oublié de nationalistes algériens à Paris.

"Le 14 juillet 1953, nous dit Nadjia Bouzeghrane, la gauche communiste et syndicale française célèbre la Fête nationale, comme c’est la tradition, par une manifestation à Paris. Y participent, à la fin du cortège, plusieurs milliers de militants du Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD) en Algérie. Quand ils arrivent place de la Nation, des heurts se produisent et les policiers tirent froidement sur les manifestants algériens. Six d’entre eux sont tués, ainsi qu’un militant de la CGT. Et on compte des dizaines de... [Lire la suite]
21 mai 2017

Ruwen Ogien, la maladie comme drame et comme comédie...

"En fait, indique Ruwen Ogien, il faudrait lire le titre avec le sous-titre: «La maladie comme drame et comme comédie» qui exprime mieux l’ambivalence des sentiments du patient. Les témoignages personnels et même les textes théoriques ont tendance à insister sur le côté tragique de l’état dans lequel nous nous trouvons lorsque nous sommes frappés par une maladie grave qui nous diminue, nous cause des souffrances parfois atroces et nous livre pour ainsi dire «nus» aux mains du personnel soignant. Claire Marin a bien décrit cette face... [Lire la suite]
07 avril 2017

Syrie, Bombardement américain, un tournant dans la géopolitique mondiale ?

"Or, nous dit l'article, outre le fait qu’on voit mal quel intérêt le pouvoir syrien aurait eu à alimenter contre lui une nouvelle fois toute la propagande occidentale, les experts militaires, notamment français, mettent en doute cette thèse, comme le révélait hier l’hebdomadaire Challenges, peu suspect de sympathie excessive vis-à-vis de Bachar el-Assad. Dès lors, on peut s’interroger sur une hypothèse : le drame de Khan Cheikhoun n’était-il pas une provocation imaginée par des forces, à Washington ou ailleurs, qui voyaient avec... [Lire la suite]
11 mars 2017

Les "vrais" boulots de merde, ceux du bas de l'échelle sociale

« L’obsession pour la réduction des effectifs est un drame, nous dit l'interview. Tout le monde semble s’accorder pour dire qu’il est important de réduire le chômage. C’est constamment dans la bouche des responsables politiques. Mais la phrase d’après, c’est : « Je m’engage à virer 500 000 fonctionnaires ». Parce qu’ils n’arrivent pas à se figurer que des métiers qui ne dégagent pas de marge financière puissent néanmoins être utiles. Tout doit être « rentable ». Nous payons des années de convergence... [Lire la suite]
20 avril 2016

Le Monde Libertaire, Besancenot et Löwy répondent à René Berthier

« Il est dommage, disent Olivier Besancenot et Michaël Löwy, que René Berthier n’ait pas jugé utile de discuter de Kronstadt et de Makhno dans son livre, avec l’argument que tout a déjà été dit par les livres de Skirda. Nous aimerions savoir s’il est d’accord ou pas avec notre analyse de ces événements tragiques : c’est tout de même la grande pomme de discorde entre marxistes révolutionnaires et libertaires. Il donne son opinion en passant, dans une phrase qui nous semble bien discutable : certes, dit-il, Besancenot et Löwy... [Lire la suite]