18 août 2018

Mahsomeh Raouf, un moment crucial de l'histoire iranienne

« Il a fallu, indique Mahsomeh Raouf, un décret religieux (fatwa) du Guide suprême l'ayatollah Khomeiny pour que la tuerie commence. « Tuez tous ceux qui sont en guerre contre Dieu et ennemis de l'Islam », avait-il écrit. Mon frère Ahmad a été pendu comme les 30.000 prisonniers politiques exécutés sur ordre de Khomeiny dans ce massacre. Des années plus tard en 1991, les agents du renseignement ont dit à mon père qu’ils l’avaient exécuté dans la prison d’Oroumieh, dans le nord-ouest de l’Iran, mais ils n’ont pas dit où... [Lire la suite]
02 mai 2018

Elliot Serin, Jacques Ellul, la Bible, anarchistes et chrétiens

« Le propos du sociologue français, indique Elliot Serin, est d’autant plus riche qu’il humanise à plusieurs égards le rapport que l’on peut avoir, croyant ou non, au christianisme et à Dieu. Les motifs de contestation du pouvoir terrestre s’entremêlent avec ceux d’une inféodation unique à Dieu ; un rapport sur lequel les convictions personnelles des premières communautés chrétiennes semblent s’être fondées et qui marque l’abysse qui les sépare de l’histoire de l’Église officielle. Ainsi, il apparaît manifeste qu’une “orientation... [Lire la suite]
02 mai 2018

Falk Van Gaver, le christianisme originel et l'existant...

« Bien loin d’être matérialiste, indique Falk Van Gaver, notre époque (la modernité tardive ou terminale, l’ultramodernité, la postmodernité – comme on voudra) est idéaliste et spiritualiste en diable – désincarnée, désincarnante, désincarnationniste. N’en déplaise à ce bon vieux Charles, l’argent est davantage une puissance spirituelle que matérielle. On pourrait même dire que pour la première fois dans l’histoire du monde toutes les puissances matérielles ont été refoulées par une seule puissance spirituelle qui est la... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 03:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
01 avril 2018

Roger Garaudy, du dogmatisme à la foi

« Il s'agit, indique Roger Garaudy, de prendre conscience que ce que l'on appelle « crise de la foi » est en réalité une crise de la culture dans laquelle s'exprime cette foi : la culture occidentale gréco-romaine. C'est ce qui s'est exprimé par exemple avec force en Afrique au colloque théologique de Dar-es- Salam en 1974 et à celui d'Abidjan en 1977, et, sous des formes propres à chaque continent, en Asie et en Amérique latine. Il s'agit de passer d'une théologie dogmatique (c'est-à-dire tenant pour acquis l'essentiel... [Lire la suite]
27 mars 2018

Wikipedia, L’histoire du christianisme, une entreprise difficile

« Les premiers siècles du christianisme, indique Wikipedia, sont une période de développement théologique, passant au crible du rationalisme grec certaines notions en vue de les éclaircir. Si l'on s'en tient à Irénée de Lyon, le gnosticisme est un terme générique désignant une série de courants de pensée, qui, entre 80 et 150, développent une conception ésotérique du christianisme. Selon ces courants, une connaissance est réservée à des élus au sujet de la nature du Mal et des moyens d’y échapper.... [Lire la suite]
02 mars 2018

Roy Stauber, avoir foi dans le peuple

« Mais comment avoir foi dans le peuple ?, questionne Roy Stauber. La foi se base toujours sur une expérience, qu’elle soit réelle ou imaginaire. Si j’ai foi en Dieu c’est parce que j’ai eu à un certain moment une expérience, réelle ou imaginaire, avec ce que j’ai vécu ou cru être Dieu. Pour avoir foi dans le peuple, il faut avoir la même expérience que ce peuple peut changer, et qu’il a la capacité de se diriger dans une direction évolutive et intéressante. La meilleure façon de se connecter avec cette expérience est en... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 05:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
09 février 2018

Stephen Greenblatt, l'histoire d'Adam et Eve

« Au tournant des 15e-16e siècles, indique Stephen Greeblatt, Dürer lutte des années pour reconstituer le corps d’Adam par sa gravure. Durant les siècles précédents, Adam était généralement peint comme une figure d’abjection, honteux de sa transgression, et non de façon réaliste car il y avait au Moyen Âge un rejet du naturalisme. La Renaissance redécouvre les corps nus, le sens des proportions. Dans ce contexte, Dürer travaille sur Adam comme étant un corps parfait, à l’image de Dieu. Et comme la gravure est une technologie... [Lire la suite]
03 février 2018

Gaspard Koenig, la propriété de soi par rapport aux données

« Pour le moment, indique Gaspard Koenig, l’être humain est spolié ! Nous lui redonnons la possibilité de ne pas l’être, et d’ailleurs de ne pas se vendre. Le droit de propriété permet d’être dans le marché, mais aussi de ne pas y être. Donner aux gens les outils monétaires est quelque chose que les puissants rejettent au nom de grands arguments sur la dignité humaine, car cela met en fait à mal leur propre pouvoir. Je le redis, Facebook fait actuellement 4 milliards de profits par trimestre sur notre dos, en... [Lire la suite]
28 décembre 2017

CATHERINE GOLLIAU, les manières dont on peut vivre sans Dieu

 « On ne se libère pas aisément de la croyance, pense Catherine Golliau, peut-être parce qu'elle est constitutive de l'espèce humaine. Certains athées d'ailleurs sont d'une intolérance qui ressemble étrangement à celle, religieuse, qu'ils prétendent combattre. C'est ce qu'entend montrer ce hors-série, en même temps que toutes les manières dont on peut « vivre sans Dieu ». Et ne pas le penser ? N'est-ce pas la solution la plus élégante pour régler les problèmes d'intolérance et de violence qui accompagnent trop... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 03:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
21 septembre 2017

Dolors Bramon, j'emploie le terme « islam pluriel »

« Il y a autant d’islam, pense Dolors Bramon, qu’il y a de gens qui pratiquent l’islam. Il y a même des personnes qui disent pratiquer l’islam, mais qui selon moi ne le font pas. C’est pour cela que j’emploie le terme “islam pluriel”. De plus, cela est confirmé par le Coran – que les musulmans considèrent comme la retranscription de la parole de Dieu – car l’un des verbes qui y apparaît le plus est “raisonner”, “penser”. Le livre saint invite le lecteur à l’analyser, et par conséquent chaque esprit le lira et l’interprêtera... [Lire la suite]