05 mai 2018

Didier Brémaud, Macron, « seul chef aux commandes »

« D’autres mobilisations sont en cours, indique Didier Brémaud, comme la grève à Air France qui ne fléchit pas. Le mouvement des étudiants qui veulent l’abandon de la sélection à l’université continue à se développer dans de nombreux sites universitaires, malgré la répression…Dans une situation où Macron, « seul chef aux commandes », entend aller au bout de ses réformes et ne négocier sur rien, « no chance ». Car, pour Macron, le syndicat doit devenir un corps intermédiaire chargé de faire passer ses réformes... [Lire la suite]