27 septembre 2018

SERPENT – LIBERTAIRE, Le travail mort l'emporte sur le travail vivant

« Nous avons vu dans la première partie de notre texte, que les pertes d’emplois dans la zone OCDE étaient amplement compensées par la mise en valeur des forces de travail des pays dits « émergents », nous avons expliqué dans un autre article récent la corrélation entre la dette du tiers monde et les délocalisations (« L’endettement international et l’échappatoire de la planche à billets », Echanges n° 144). Dans cette seconde partie il nous faut aborder la question que pose Claude Bitot dans son dernier livre en date, Repenser... [Lire la suite]
17 mai 2018

Pétition sur la dette de la SNCF

Aux adhérent-e-s du Parti, Cher.e camarade, Tu trouveras ci-dessous une pétition sur la dette de la SNCF et l'ensemble des services publics, qui vient d'être lancée lors d'une conférence de presse au CESE par un certain nombre d'économistes, d'intellectuels, de responsables de services publics et de syndicalistes. Je t'invite à la signer et à la faire circuler largement. Bien fraternellement, Yann Henzel  - Le lien pour signer : ... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 03:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 mai 2018

Rachel Knaebel, Unédic, comment la dette fonctionne

« Pour le Groupe d’audit citoyen de l’assurance chômage (Gacdac), indique Rachel Knaebel, un collectif d’une quinzaine de personnes – chômeurs, syndicalistes, retraités… – qui examine de près la dette de l’Unédic, cette dernière ne relève pas non plus de la responsabilité des demandeurs d’emploi. Pour ces experts-citoyens, l’équilibre financier actuel de l’Unédic, comme c’est le cas pour la SNCF, « repose sur un endettement croissant sur les marchés financiers ». La dette accumulée par l’assurance chômage s’élevait en... [Lire la suite]
07 avril 2018

Jean Finez & Laurent Quessette, les difficultés de la SNCF, comment poser le problème ?

« Rapporter, nous disent les auteurs de l'article, les difficultés financières de la SNCF au statut de cheminot et à son statut de monopole public est devenu un leitmotiv. Celui-ci témoigne cependant d’une ignorance quant aux conditions de naissance de la crise du secteur, qui plonge ses racines dans les décennies d’après-guerre. Le rapport Spinetta et les projets de réforme du Gouvernement Philippe s’inscrivent ainsi dans une tendance lourde, à l’œuvre depuis plusieurs dizaines d’années, mais qui s’est fortement... [Lire la suite]
21 février 2018

Jacques Sapir et l'économie russe

« Il est clair, indique Jacques Sapir, que de la fin 2014 à 2016 on a connu une baisse des revenus réels en Russie, largement liée aux mouvements des prix des hydrocarbures. Cette baisse des revenus a engendré une baisse de l’investissement, qui elle-même se traduit en une baisse de la production. Cette dernière conduit à une nouvelle baisse des revenus réels. Ce mouvement descendant a été brisé dans le cours de 2016. Les chiffres du revenu réel, puis ceux de l’investissement, puis ceux de la production se sont remis à... [Lire la suite]
07 septembre 2017

Anicet Le Pors, peuple français, peuple souverain ?

« La souveraineté, considère Anicet Le Pors, ne saurait cependant être préservée par le seul respect formel des règles du droit positif. On a vu comment le gouvernement est parvenu à contourner par la voie parlementaire le rejet par le peuple français, en 2005, du traité constitutionnel de l’Union européenne pour aboutir à ses fins avec le traité de Lisbonne qui serait aujourd’hui complété dans les mêmes conditions. Au-delà de ces manœuvres juridiques, il y a aussi perte de souveraineté sur le plan économique. La France a... [Lire la suite]
18 novembre 2016

Parti Ouvrier Indépendant ( POI ), présentation par Philippe Darantière

« Le projet politique du POI, indique Philippe Darantière, affirme des principes socialiste, républicain, laïc, fédératif et ouvrier. Il milite contre l’Europe et a engagé en 2011 une campagne contre la ratification par la France du nouveau pacte fiscal européen. Il critique la gouvernance non démocratique du FMI, de l’Union européenne et de la Banque centrale européenne, qualifiée de « troïka ». Le POI s’oppose au capitalisme financier et refuse le remboursement de la dette publique, qu’il accuse d’avoir pour... [Lire la suite]
17 octobre 2016

Robert Bibeau, où conduit la boulimie d'emprunt-crédit-dette du système

« Toutefois, considère Robert Bibeau, nous acceptons l’aveu non sollicité du directeur du FMI à l’effet que sous le mode de production capitaliste les sociétés passent d’une crise à une autre, quelle qu’en soit l’apparence. La boulimie d’emprunt n’est pas réservée aux ménages ni au secteur privé – elle frappe également le secteur public étatique (États + entreprises gouvernementaux) démontrant ainsi que sous le mode de production capitaliste entreprises privées et corporations publiques leurs empreintes économiques sont... [Lire la suite]
28 juin 2016

Daniel Bensaïd - Jacques Derrida, l'héritage de Marx

« Pourquoi conserver malgré tout, interroge Daniel Bensaïd, au risque de fâcheux malentendus, cette notion de messianique et de Messie ? C’est que l’événement majeur, qui a nom « Marx », est apparu dans une culture et dans une tradition où le Messie signifie quelque chose dont on ne saurait se défaire à bon compte. Quoi que l’on fasse, cette histoire unique a eu lieu : « Une promesse messianique d’un type nouveau aura imprimé une marque inaugurale dans l’histoire. » Aussi gardons-nous « une... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
20 mai 2016

Jean-François Faure, dette grecque, sur le dos des contribuables européens

« L’étude de l’ESMT, précise Jean-François Faure, ne révèle rien que n’aient pas déjà évoqué certains médias grecs dès 2014. Sauf qu’à l’époque on disait que c’était une manœuvre des autorités grecques pour exiger toujours plus d’argent sans pour autant satisfaire à leurs obligations. Aujourd’hui, c’est une étude allemande qui expose les mêmes faits, et là, tout-à-coup, on y croit, on s’insurge, on est scandalisé.Le fait est que, dès le départ, les “prêts” accordés à la Grèce sur le dos des contribuables européens n’ont jamais eu... [Lire la suite]