21 octobre 2016

Andrzej Wajda, monument national polonais

«Le projet "idéologique" de Wajda, nous dit l'article, ne consiste pas seulement à raconter l’histoire de la Pologne depuis trente ans à travers deux ou trois destins individuels, mais aussi à réconcilier le maximum de gens. […] Il faut montrer un peuple qui lave beaucoup de linge sale mais qui, l’ayant lavé, l’expose joyeusement», écrivait Serge Daney dans Libération en août 1981. Cette manière d’endosser les turpitudes du pays, d’essayer de faire la synthèse et de jouer les arbitres le conduit parfois au-devant de vives... [Lire la suite]