08 juillet 2018

L'HUMANITE, Sécurité sociale, modifier le nom des choses pour les détruire

« Sans doute, indique l'article de L'Humanité, parce qu’il faut parfois modifier le nom des choses pour les détruire : le gouvernement prépare depuis des mois l’enterrement maquillé de la Sécurité sociale. Son travail de sape a démarré dès le premier projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS). Fin 2017, le budget de la Sécu était amputé de 4,2 milliards d’euros, dont 1,2 milliard rien que pour l’hôpital public déjà exsangue. « Alors même que patients, soignants et gestionnaires nous alertent sur l’état critique... [Lire la suite]
07 avril 2018

Wikipedia, l'histoire de l'Algérie remonte à des millénaires

« La guerre, indique Wikipedia, presque ininterrompue entre 1830 et 1872 a été extrêmement violente. Elle explique, pour partie, le déclin démographique d'environ 875 000 personnes. Selon les travaux d'Olivier Le Cour Grandmaison, cette diminution de l'« élément arabe » était considérée comme bénéfique sur le plan social et politique, car il réduisait avantageusement le déséquilibre numérique entre les « indigènes » et les colons. La conquête entraîne la destruction d'un nombre important de bâtiments dont... [Lire la suite]
20 mai 2017

Brésil, la grève contre la grande bourgeoisie

"Car, nous dit l'article, c’est bien contre la politique menée par le gouvernement actuel, issu du putsch parlementaire réalisé en août dernier contre la présidente légitime Dilma Rousseff, que la grève a été organisée. Depuis son arrivée au pouvoir, sans mandat populaire, Temer et ses alliés cherchent en effet à imposer un programme néolibéral brutal, afin de détruire les conquêtes sociales et de rétablir les intérêts de la grande bourgeoisie..." Reprenons la lecture de l'article... Michel Peyret   Jean Pitter | UJS... [Lire la suite]
01 mars 2016

Internationale Communiste, Parlementarisme et classe ouvrière

« Pour les communistes, déclare le 2è Congrès de l'Internationale Communiste, le Parlement ne peut être en aucun cas, à l'heure actuelle, le théâtre d'une lutte pour des réformes et pour l'amélioration de la situation de la classe ouvrière, comme il arriva à certains moments, à l'époque antérieure. Le centre de gravité de la vie politique actuelle est complètement définitivement sorti du Parlement. D'autre part, la bourgeoisie est obligée, par ses rapports avec les masses laborieuses et aussi par suite des rapports complexes... [Lire la suite]