27 février 2018

France-Palestine, Salah Hamouri : le scandale continue

http://www.france-palestine.org/Salah-Hamouri-le-scandale-continue La prolongation pour quatre mois de la détention administrative de Salah Hamouri prononcée par Avigdor Liberman, le ministre israélien de la Défense, a été connue dans la matinée d’hier (26 février). Parfaitement inacceptable, elle renvoie cruellement la France à ses responsabilités. Comment se fait-il, en l’absence de toute charge à son encontre, qu’il n’ait pas été possible d’obtenir au minimum sa libération au terme de six mois de détention arbitraire ? C’est... [Lire la suite]
07 février 2018

Macron, visite en Tunisie, écouter les signaux d'alarme

« Le Président Macron, indique le Collectif, a également ajouté que « Parfois on a tendance à confondre les gravités et à considérer qu’une dénonciation vaut toutes les autres ». De tels propos traitent par le mépris les signaux d’alarme lancés récemment par de multiples acteurs de la société civile tunisienne quant à l’impunité qui accompagne la brutalité policière, les arrestations arbitraires ainsi que les conditions de détention, la menace pesant sur la liberté d’expression et de la presse ainsi que la diabolisation... [Lire la suite]
27 octobre 2017

Sénat, Israël, Salah Hamouri toujours détenu arbitrairement

« Madame la ministre chargée des affaires européennes, indique Christine Prunaud, après avoir déjà passé sept ans en prison, notre compatriote Salah Hamouri a été une nouvelle fois arrêté par l’armée israélienne, le 23 août dernier. Le 18 septembre suivant, un tribunal militaire l’a de nouveau condamné à une détention administrative, qui peut être, vous le savez, renouvelable à l’infini sans justification. Ses avocats n’ont toujours pas pu prendre connaissance des preuves sur lesquelles ces incriminations se fondent ; sa... [Lire la suite]
23 juillet 2017

Louise Michel, fut-elle jamais autre chose qu'anarchiste

"Devant le 6e conseil de guerre, rappelle l'article, elle est condamnée, le 16 décembre 1871, à la déportation dans une enceinte fortifiée, au bagne. Après 23 mois de détention en prison centrale, Louise Michel est embarquée le 24 août 1873, en Charente-Maritime, pour la Nouvelle-Calédonie. Comme toujours, Louise Michel songe aux autres plus qu'à elle-même et refuse de bénéficier d'un autre régime que celui des hommes.Toujours passionnée de pédagogie, elle cherche à instruire les Canaques et, contrairement à certains Communards qui... [Lire la suite]