07 avril 2017

Islam, Etat et laïcité

"L'Etat, considère Tarik Yildiz, n'est pas légitime pour engager des débats théologiques et s'interroger sur le caractère compatible d'une religion et forger un islam français: en plus d'être en rupture avec une certaine conception du républicanisme français, les conséquences seraient néfastes en donnant le sentiment d'une interférence dans les convictions profondes des citoyens. Cependant, l'Etat peut et doit être le garant des règles édictées pour l'ensemble de la société: sans se soucier de la religion ou des croyances des uns et... [Lire la suite]