18 novembre 2017

Agnès Sinaï , Walter Benjamin, une critique de la civilisation industrielle

« Malgré ces limites, nous dit Agnès Sinaï, Walter Benjamin puise sa force dans les analyses de Marx. Il propose une analyse critique de la marchandise et de son influence sur tous les aspects de la vie. Loin d’un marxisme orthodoxe qui se réduit à une analyse économique, Walter Benjamin montre l’influence de la logique marchande sur l’urbanisme et la culture. Ensuite, sa philosophie de l’histoire s’éloigne des dérives de la décroissance. Pour critiquer le monde moderne, il ne faut pas retourner vers le passé ou cultiver son... [Lire la suite]
02 novembre 2017

Jérémie Berthuin, l'Espagne de la révolution

« Tandis qu’une identité nouvelle, indique Jérémie Berthuin, des réflexes sociaux nouveaux apparaissent, les libertaires s’attellent à imprimer leur empreinte dans un domaine précis  : l’éducation et la culture populaire. La culture était, jusqu’alors, le monopole de la bourgeoisie et de l’aristocratie encadrées par une église traditionaliste. Le 19 juillet 1936 fait descendre la culture dans la rue. Des cours d’alphabétisation sont mis en place à destination des adultes. Des bibliothèques sont créées à l’initiative des... [Lire la suite]
24 octobre 2017

Remplacer la lutte des classes par la lutte des races

« Derrière l’usage des mots, nous dit l'article, et les contorsions langagières se joue en réalité une entreprise de substitution, et de démolition, qui vise à remplacer la lutte des classes par la lutte des races. Cette entreprise, entamée depuis quelques décennies, popularisée par la postérité des courants universitaires postmodernes nord-américains, s’inscrit dans un processus contre-révolutionnaire déniant toute possibilité d’émancipation collective. C’est l’affirmation identitaire, qui prend la place de la conscience de... [Lire la suite]
24 octobre 2017

Graham E. Fuller, l'érosion de l'influence mondiale des U.S.A.

« Dans le monde post-soviétique d’aujourd’hui, nous dit Graham E. Fuller, la réalité est que pour sa plus grande part, la culture politique européenne ne partage plus instinctivement les perspectives américaines sur les affaires mondiales. Les États-Unis sont de plus en plus mus par une approche essentiellement sécuritaire – et militaire – pour gérer les crises internationales. Cette tendance à la militarisation de la politique étrangère américaine augmente de manière fulgurante, en particulier depuis le 11 septembre. L’Amérique... [Lire la suite]
09 octobre 2017

Isabelle Cousturié, Le pape François, l'Europe et le droit à l'espérance

« Et de recommander aux jeunes tout particuièrement avant de les quitter : « Ne croyez pas ceux qui vous disent que lutter pour tout cela est inutile et que rien ne changera ! Ne vous contentez pas de petits rêves, mais rêvez en grand. Vous les jeunes, rêvez en grand. Moi aussi je rêve, mais pas seulement quand je dors, car les vrais rêves se font les yeux ouverts et se poursuivent à la lumière du jour (…) Je renouvelle avec vous le rêve d’un nouvel humanisme européen  (…) d’une Europe où les jeunes respirent... [Lire la suite]
28 septembre 2017

HERODOTE.NET, Clausewitz, Pour la guerre, une nouvelle éducation

« De retour en Prusse, indique l'article, c’est une tout autre tâche qui attend Clausewitz : moderniser l’armée, sous la direction de Scharnhorst. Le vieux modèle de Frédéric II a fait son temps et l’armée prussienne renonce aux mercenaires pour devenir une armée nationale. Une milice est créée afin d’avoir un réservoir d’hommes immédiatement mobilisables en cas de conflit. Les anciens officiers, dont l’incompétence a été flagrante en 1806, sont par ailleurs écartés.Un nouveau processus de sélection, qui ne repose plus sur la... [Lire la suite]
27 juillet 2017

Pays Basque, au-delà de la simple carte postale

"La route, nous dit l'article, débute en effet le long de la mer Cantabrique. Parmi les nombreuses villes et villages traversées, frappées par les vagues qui façonnent autant leurs paysages que leur culture, il faudra sans doute faire un choix. Et ne pas forcément céder à la facilité (même si c’est une possibilité tout à fait honorable) de s’arrêter aux noms évocateurs comme celui de Gernika. D’autres, moins familiers, valent largement le détour : Kortezubi, et ses grottes, Elantxobe, sur les pentes du cap Ogoño, Bermeo et son... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 00:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
17 juillet 2017

Jean-Benoît Nadeau, 14 juillet et rôle du mouvement populaire

"Que les Français aient choisi, nous dit Jean-Benoît Nadeau, de commémorer un mouvement populaire demeure une curiosité, en soi. En Amérique du Nord, l’action de la rue est toujours interprétée comme signe d’instabilité. Les Français, eux, l’ont intégrée au théâtre politique. Dans une culture marquée par le centralisme et le jacobinisme, l’action de la rue est davantage qu’une simple soupape qui permet de relâcher la pression : elle agit comme tribune politique. Il est fascinant que le pouvoir de la rue en France soit presque... [Lire la suite]
29 juin 2017

Lutte Ouvrière, les écueils des engagements

"Alors, nous dit Lutte Ouvrière, la question posée, c’est peut-être le rapport à la formation. Quand ça finit la formation ? A LO, cela ne finissait jamais. Les militants sont de plus en plus savants, ce sont des mémoires, ils ont tout lu, on peut les brancher sur n’importe quoi. Mais il n’y a pas d’actualisation de la pensée. Pour se lancer dans ce vaste monde qui n’est plus celui des ancêtres. La transmission c’est très bien, tu ne vas pas ignorer la culture, et lire trois lignes, mais cela doit s’arrêter. Les ingénieurs... [Lire la suite]
18 juin 2017

Enzo Traverso, Mélancolie de gauche, une "tradition cachée"...

"Historiquement, indique Enzo Traverso, l’antisémitisme était un des piliers des nationalismes européens, notamment en France et en Allemagne. Il agissait comme un code culturel autour duquel on pouvait construire une idée d’“identité nationale” : le juif était l’“anti-France”, un corps étranger qui rongeait et affaiblissait la nation de l’intérieur. L’épilogue génocidaire du nazisme tend à singulariser la haine des juifs et à brouiller les analogies profondes qui existent entre l’antisémitisme européen d’avant la seconde guerre... [Lire la suite]