09 août 2018

Nick Beam, David Harvey, le capitalisme et ses irrationalités

« Diversement décrit, indique Nick Beam, comme un théoricien social, un géographe matérialiste-historique et parfois un marxiste, Harvey a attiré un large public au cours de la dernière décennie après la crise financière mondiale, grâce à des conférences en ligne sur le Capital et plusieurs livres qui critiquent le capitalisme et ses irrationalités. L’intérêt pour ses écrits et ses conférences, en particulier parmi les jeunes et les étudiants, est une conséquence de l’hostilité grandissante au capitalisme de plus en plus... [Lire la suite]
13 juillet 2018

La crise financière de 2008.

« En dernière analyse, indique l'étude, toutes ces crises sont une expression de l’impasse du capitalisme, qui n’est plus capable de développer les forces productives comme par le passé. Cela ne veut pas dire, bien sûr, qu’il ne peut pas y avoir un développement des forces productives. Lénine et Trotsky n’ont jamais dit qu’il y avait un plafond absolu au développement des forces productives, sous le capitalisme. C’est un phénomène relatif, pas absolu. Il peut toujours y avoir des développements, comme il y en a eu Chine dans la... [Lire la suite]
07 février 2018

André Damon, Davos, les appréhensions des ploutocrates

« Alors que les États-Unis, indique André Damon, ont joué le rôle le plus agressif en attisant les tensions mondiales, les dirigeants mondiaux de Davos ont clairement fait savoir qu’ils ne seraient pas dépassés par l’agressivité américaine. La chancelière allemande Angela Merkel a prononcé un discours au forum dans lequel elle a déclaré que « l’Europe n’a pas été le continent le plus actif en matière de politique étrangère, et le fait que par le passé nous dépendions souvent des Etats-Unis, qui se concentrent maintenant sur... [Lire la suite]
06 mars 2017

Tom Rossi, Etats-Unis, Discours sur l'état de l'Union

« Le premier discours sur l’état de l’Union de Barack Obama, indique Tom Rosssi, reste marqué par la crise financière de 2008. Les Etats-Unis sont parvenus à sortir de la récession à l’été 2009, mais en 2010, le chômage reste historiquement élevé, à 10%. Pour son premier «vrai» discours sur l’état de l’Union, il annonce vouloir «prendre 30 milliards de dollars» récupérés sur le plan de sauvetage des banques de Wall Street, qui ont déjà remboursé les aides reçues, pour permettre aux banques de proximité... [Lire la suite]
22 juillet 2016

Brésil, Lula, " C'est la crise partout "

« C’est la crise partout, constate Lula, le Brésil ne pouvait être épargné. Les Etats-Unis n’ont pas eu le taux de croissance économique escompté. La Chine ralentit. L’Europe est en crise à cause du Brexit et des réfugiés. Personne ne veut recevoir les pauvres. Pourtant, ce sont les pays riches qui fomentent les guerres et fabriquent les bombes. Ces mêmes pays, qui ont toujours défendu le libre-échange, furent les premiers, en 2009, à mettre des barrières protectionnistes quand il a été question de libéraliser le commerce... [Lire la suite]
07 janvier 2016

Gaël Brustier, qui, ou comment, faire vivre l'héritage de Gramsci

« Il démontre ensuite, nous dit Olivier Nobile, comment la gauche social-démocrate française et européenne s’est littéralement sabordée en substituant à la réflexion la « communication, dont l’alpha et l’oméga sont la prise de décision ». Cette même gauche qui n’a pas su comprendre l’enjeu essentiel des évolutions majeures née de la post-industrialisation et de la crise financière de 2008 et qui est désormais partagée entre, d’une part, une frange social-libérale à l’encéphalogramme plat dont le projet européen est... [Lire la suite]