22 août 2018

Patrick Martin, la politique américaine dans l'infamie et la criminalité

« Il semble que l'annonce a été faite parce que Trump se sentait sous la pression croissante de la campagne générée par son ancienne assistante, Omarosa Manigault-Newman, qui a publié une série d'enregistrements de conversations avec Trump, le chef d'état-major John Kelly, l'assistante de campagne Katrina Pierson et la belle-fille du président Lara Trump. Manigault-Newman a également déclaré qu'elle avait entendu un enregistrement de Trump, en la possession d’une autre personne, où il exprime la pire insulte raciale contre les... [Lire la suite]
26 novembre 2017

Bill Van Auken, l'ONU, Trump et la guerre

« Dans la Charte de l’ONU, rappelle Bill Van Auken, se trouvaient les principes dits de Nuremberg fondés sur l’expérience des procès des dirigeants survivants du Troisième Reich d’Hitler au sortir de la Seconde Guerre mondiale, qui avaient établi que des « crimes contre la paix », c’est-à-dire une guerre agressive, constituaient le plus grand crime de guerre. La première phrase du document fondateur de l’ONU déclare que son but est de « préserver les générations futures du fléau de la guerre ». Ce principe a été réduit à une... [Lire la suite]
25 juillet 2016

Arwa Ibrahim, la culture, un échange de valeurs entre civilisations

« Sur le plan historique, considère Arwa Ibrahim, la culture a toujours été un concept en constante évolution pour les civilisations, servant à rapprocher et non à diviser. Et elle continue de se structurer au moyen d'échanges d'idées, de valeurs et de traditions. La culture européenne et occidentale est une compilation de siècles d'échanges entre différents peuples et différentes civilisations. La culture correspond davantage à un échange de valeurs entre civilisations plutôt qu'à un ensemble de valeurs arabes, britanniques,... [Lire la suite]
08 juillet 2016

Collectif des Associations Citoyennes, repenser le processus pour le changement réel

« La sphère politique, indique le Collectif, a été progressivement subvertie et corrompue par la puissance de la sphère économique. Au niveau européen les lobbies font la loi. Au niveau national la confusion devient totale entre les intérêts privés et l’intérêt général. La sphère politique est responsable de son propre discrédit. Or, quand l’État ne joue pas son rôle, certains groupes économiques se déclarent bienfaiteurs de la collectivité et s’approprient le pouvoir réel. Ils se sentent autorisés à ne pas respecter les règles,... [Lire la suite]