15 août 2018

René Charest, le désespoir est le moteur du totalitarisme

« Or, indique René Charest, c’est le désespoir qui est le moteur du totalitarisme. Hedges se réfère à Sheldon Wolin qui parle du totalitarisme inversé, c’est-à-dire un système qui s’incarne dans l’anonymat de l’état-entreprise. Dans ce sens, Hedges pose l’hypothèse que la montée de Trump est la preuve que les vieux mécanismes de contrôle du mode de vie capitaliste américain, c’est-à-dire le crédit et l’accès aux biens de consommation permettant de maintenir un style de vie inscrit dans la norme, sont en train de s’effriter. Cette... [Lire la suite]
16 juillet 2018

L'Humanité, Alger républicain, Henri Alleg

« L'espoir combattant chevillé au corps, Henri Alleg disait de son cher journal : « Plusieurs fois interdit, combattu, poursuivi devant les tribunaux, affaibli dans sa diffusion par les agissements des pouvoirs en place, il finissait toujours par renaître avec plus de force, avec un rayonnement et un crédit populaire toujours plus grands car la cause qu’il défendait et qu’il continue de défendre restait et reste plus vivante que jamais »... » Reprenons la lecture de la présentation de Henri Alleg... [Lire la suite]
11 février 2017

PARDEM, Présidentielle, quel est l'objectif de Mélanchon ?

« JLM, nous dit le Pardem, n’identifie pas les causes réelles de la domination. il sous-estime le poids des traités, de la monnaie. S’attaquer aux dividendes ne remet pas en cause le pouvoir que la classe dirigeante veut conserver sur le crédit, la monnaie et les outils de production. JLM propose des scénarios alternatifs peu crédibles. Ses propositions manquent de radicalité : pour changer il propose avant tout d’essayer de ne pas changer (plan A).L’exagération de l’enjeu environnemental camoufle ceux du pouvoir et de la... [Lire la suite]
16 décembre 2016

Olivier Perriraz, que faire de l'élection présidentielle ?

« La cinquième République nous a corrompu, pense Olivier Perriraz. Elle nous a progressivement poussé vers l’abîme d’une monarchie présidentielle qui valorise les égos de personnages de plus en plus en plus douteux, avides de pouvoir et de moins en moins soucieux de l’esprit collectif. Les lobbies font désormais la politique alors que la confiance du Peuple se traduit par une abstention record. Le capitalisme a réussi une forme de corruption du Peuple, par le crédit rendu facile, par l'illusion de la propriété, de la petite auto,... [Lire la suite]
17 octobre 2016

Robert Bibeau, où conduit la boulimie d'emprunt-crédit-dette du système

« Toutefois, considère Robert Bibeau, nous acceptons l’aveu non sollicité du directeur du FMI à l’effet que sous le mode de production capitaliste les sociétés passent d’une crise à une autre, quelle qu’en soit l’apparence. La boulimie d’emprunt n’est pas réservée aux ménages ni au secteur privé – elle frappe également le secteur public étatique (États + entreprises gouvernementaux) démontrant ainsi que sous le mode de production capitaliste entreprises privées et corporations publiques leurs empreintes économiques sont... [Lire la suite]
21 juillet 2016

Colonisation et pénétration économique et financière

« Mais pendant toute cette période de l'entre-deux-guerres, précise le texte, si l'impérialisme français tergiversait quand il s'agissait de discuter de l'indépendance de la Syrie et du Liban, il ne perdait pas de temps pour ce qui était d'accroître sa pénétration économique. La structure coloniale des échanges offrait à la métropole un solde positif, de loin le plus élevé de ceux dont elle bénéficiait, à la même époque, avec ses colonies. La France exportait dans ces deux pays des marchandises pour une valeur quatre fois... [Lire la suite]
06 juin 2015

Camille Loty Malebranche, les charognards industriels contre le consommateur !

«Qu’on décrie, nous dit Camille Loty Malebranche, la consommation excessive et en appelle à la conscience écologique pour combattre la pollution, qu’aussitôt, les charognards industriels s’empressent de s’enrichir encore plus en taxant le simple consommateur pour des sacs de plastic en prétexte de protection de l’environnement! Après l’avoir grugé avec des prix exorbitants pour les produits achetés à emporter, le producteur, maître du mode même de consommation, se moque du consommateur à qui, il fait porter le nouveau fardeau du... [Lire la suite]
17 avril 2015

Le capitalisme ? Eternel retour ? Ou élimination de la force de travail ?

« En définitive, nous dit Robert Kurz, le capitalisme n’est donc pas l’« éternel retour du même », mais un processus historique irréversible se dirigeant vers un climax. Car, tout au long du développement singulier du capitalisme, le taux de profit perd graduellement de son amplitude, le moteur de ce phénomène étant l’élimination de la force de travail vivante, rendue superflue en masses toujours plus conséquentes du fait de l’introduction, dans le procès de production, des appareillages technico-scientifiques. L’ennui,... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,