01 mai 2018

Thomas Guénolé, Mai 2018, pour entrer dans l'histoire

« A contrario, indique Thomas Guénolé, ce qui force invariablement un gouvernement à capituler, c’est le blocage de l’économie du pays. Car un gouvernement ne peut absolument pas endurer plus d’un mois ou deux de grande paralysie économique. À cela deux raisons. D’une part, il voit rapidement l’opinion publique le juger coupable du blocage, ce qui fait s’effondrer sa cote de confiance et sa cote de popularité, comme par exemple en 1995. D’autre part, le blocage de l’économie pousse le patronat à faire pression sur lui, pour qu’il... [Lire la suite]
10 mars 2018

Yann Le Pollotec, SNCF, les causes objectives de la situation

« On part d’un constat réel, indique Yann Le Pollotec, les dysfonctionnements lourds des «trains du quotidien» et l’existence d’un déficit. On se garde bien d’exposer et d’analyser les causes objectives de cette situation, mais on désigne immédiatement à la vindicte publique  un coupable totalement étranger aux problèmes: le statut des cheminots. On attise artificiellement la détestation du cheminot dans des mises en scène dignes des rituelles « deux minutes de la haine » du 1984 d’Orwell. Et on conclut hors de... [Lire la suite]
03 septembre 2017

ANC, comment Loïc passe de victime à coupable !

"Avril 2017 : Syndicats de salariés et d’employeurs du spectacle sont parvenus à un accord sur l’assurance chômage pour les intermittents, artistes et techniciens. Seuls la confédération CFDT et le MEDEF refusent de ratifier son entrée en vigueur. Une centaine d’intermittents et militants de Nuit Debout s’invitent au MEDEF, propositions en main, pour réclamer un régime d’indemnisation mieux adapté à leurs métiers et surtout plus juste pour tous. Les manifestants sont aussi déterminés que calmes. Mais le directeur de la sécurité... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,