09 avril 2017

Pierre Tévanian/Saïd Bouamama, racisme, interaction entre passé et présent

"Le racisme post-colonial, nous disent les auteurs, n’est donc pas une simple survivance du passé. Il s’agit au contraire d’une production permanente et systémique de notre société, les représentations héritées du passé étant reformulées et réinvesties au service d’intérêts contemporains. C’est bien notre société qui, au présent, continue de produire des indigènes au sens politique du terme : des « sous-citoyens », des « sujets » qui ne sont pas étrangers au sens juridique mais ne sont pas pour autant traités... [Lire la suite]