04 septembre 2018

Camille Loty Malebranche - Révolution et aliénation de la libération

4 Septembre 2018 Par Camille Loty Malebranche   Le maintien mental du goût des privilèges chez des dirigeants, après le chambardement d’un ordre injuste, constitue, en contexte de construction de tout nouvel ordre social, l’un des pires butoirs à la liberté des humains, l’un des achoppements classiques et pièges redondants de la gérance révolutionnaire dans le temps.   En observant le cas des révolutions qui se corrompent et finissent par reproduire d’autres formes d’injustices et de privilèges inacceptables,... [Lire la suite]
27 août 2018

Marzia Marandola, Gênes, le pont effondré n’était pas fait pour supporter une telle circulation

« Le trafic, indique Marzia Marandola, sur le pont est dix fois supérieur à celui prévu lors de sa construction. En plus du nombre, le poids de chaque véhicule a aussi augmenté. Je ne pense pas qu’on pouvait l’adapter à une charge si importante.La principale possibilité était d’alléger la charge du pont, en déviant une partie du trafic. Depuis plus de dix ans, on pensait également à la construction d’un parcours alternatif, notamment pour les poids lourds. On a toujours eu beaucoup de mal à envisager sa démolition, aussi à... [Lire la suite]
13 juin 2018

Colonisation israélienne de Jérusalem-Est : Trois sociétés françaises impliquées dans la construction du tramway

 Plusieurs organisations (Association France Palestine Solidarité, CFDT, CGT, FIDH, Al Haq, LDH, Solidaires, Plateforme des ONG pour la Palestine) publient aujourd’hui un rapport, « Tramway de Jérusalem : des entreprises françaises contribuent à la colonisation israélienne du territoire palestinien occupé ». Il met en lumière la participation de trois entreprises françaises, EGIS et SYSTRA, deux filiales d’établissements publics (SNCF et RATP ; Caisse des Dépôts et Consignations) et ALSTOM, dans la construction du tramway de... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
31 mai 2018

Gilles Questiaux, qu'en est-il de la séparation des pouvoirs ?

« Tout le monde sait, indique Gilles Questiaux, qu’un tribunal sans policier pour le protéger et sans loi à appliquer ne peut fonctionner. La séparation des pouvoirs est une construction utopique inventée par Montesquieu au XVIIIème siècle pour garantir les élites et elles seules contre l’arbitraire d’un tyran gouvernemental susceptible à l’occasion de trancher en faveur des opprimés. Elle a été décalquée dans la constitution américaine pour donner un sens à l’anarchie capitaliste, l’hydre à têtes multiples qui gouverne les... [Lire la suite]
23 avril 2018

Savannah Kocevar, Marguerite Duras et les identités de ses personnages

« Chez Marguerite Duras, indique Savannah Kocevar, les héros, ou plutôt les héroïnes car se sont majoritairement des femmes, sont des personnages complexes et contradictoires. Ces femmes, souvent en marge du reste de la communauté sont mendiantes, prostituées, vagabondes, femmes délaissées, volages, en proie à la folie, souvent instables, mais toujours liminales, comme bloquées dans un état d’entre-deux duquel elles s’échappent difficilement. En ethnocritique, nous parlons de personnage liminaire (Marie Scarpa) pour qualifier un... [Lire la suite]
27 mars 2018

Christian Laval, le néolibéralisme

« Bentham, indique Christian Laval, qui garde des aspects naturalistes, montre déjà qu’il n’y a pas de « monde capitaliste » sans État ni maillage institutionnel, au point qu’il indique que le capitalisme suppose une langue nouvelle, une réformation de l’ensemble du langage car les vieux mots trahiraient le juste calcul que chacun devrait pouvoir faire ! Chez lui, ça va jusqu’à repenser de fond en comble l’État. D’une certaine façon, c’est un vrai technicien de l’État bureaucratique social : il invente toutes... [Lire la suite]
15 mars 2018

Cyrille Schott, la relation franco-allemande et ses évolutions

« Ce schéma, indique Cyrille Schott, tracé à gros traits simplifiés, illustre, sans évoquer leur terrible passé conflictuel, les divergences entre nos deux nations. Et pourtant, que de chemin parcouru, quel magnifique chemin parcouru ensemble, depuis la fin de la seconde guerre mondiale ! Sans nous attarder sur le sujet, évoquons quelques moments et images marquantes de ce chemin : Konrad Adenauer et Charles De Gaulle assistant ensemble dans la cathédrale de Reims à la messe pour la paix le 8 juillet 1962, puis signant... [Lire la suite]
27 février 2018

Comment Marx et Engels ont tenté de définir le communisme.

« Aujourd’hui, indique l'introduction, il ne s’agit pas seulement de restituer son sens au communisme. Il faut également se rendre compte que dans la période actuelle de décadence du capitalisme, ce but n’est plus un “idéal lointain”. Pour la première fois dans l’histoire, c’est une possibilité et une nécessité historiques. Nous sommes les héritiers des ouvriers de La Commune de Paris, de Russie, d’Allemagne, de Hongrie et d’ailleurs qui se sont concrètement attaqués à la tâche révolutionnaire de destruction du capitalisme et de... [Lire la suite]
16 décembre 2017

Socialisme libertaire, Etat, son histoire, son avenir

« Ainsi, nous indique le texte, la main gauche − sociale − de l’État ignorerait sa main droite − répressive et néolibérale. Face au néolibéralisme, l’État a perdu une grande partie de ses pouvoirs comme le contrôle de sa monnaie, quand, en face, on fait de l’argent avec l’argent, quand d’autres souhaitent créer des « société sans usines ». Mais il ne suffit pas de gagner de l’argent « pour créer de la valeur », il faut en gagner plus que ce qui est offert sur le marché pour un même niveau de risque. L’État ne serait donc pas... [Lire la suite]
12 décembre 2017

Anicet Le Pors, communisme, une perspective pour le 21ème siècle

« Certes, indique Anicet Le Pors, ne perdons pas de vue le rôle positif joué par les communistes dans les combats majeurs du siècle dernier contre le nazisme et le colonialisme, dans l’animation des luttes revendicatives pour le progrès social, l’aide aux plus faibles, la gestion municipale. Mais la conception léniniste de conquête du pouvoir était fondée sur une succession de sophismes que la vie a dénoncés : les intérêts du peuple portés par la classe ouvrière conduite par son avant-garde révolutionnaire, le parti communiste... [Lire la suite]