24 août 2018

Robert Bibeau, le capital mène le monde

« Les camps, indique Robert Bibeau, se dessinent également – et surtout – à partir de l’enchevêtrement des marchés et des actifs d’immenses conglomérats corporatifs. Pour connaitre les alliés des États-Unis dans le camp Atlantique il ne suffit pas d’observer les déclarations courroucées des politiciens larbins européens répliquant à Donald le « dompteur de lions », non plus que de comptabiliser les pays membres de l’ALENA, du CETA ou du Traité Atlantique (OTAN). Il faut surtout faire le décompte des membres des conseils... [Lire la suite]
13 décembre 2017

Jimmy DALLEEDOO, Non à la destruction de notre service public

« Le bloc impérialiste européen, indique Jimmy Dalleedoo, doit donc trouver une solution pour augmenter son taux de profit capitaliste, ce qui établirait, dans le même temps, un rempart au développement fulgurant des pays impérialistes non européens concurrents. La force de travail publique, donc les cheminots, entre autres, est ainsi une réserve de profit capitaliste en devenir : si elle est privatisée, elle pourra alors réaliser du profit capitaliste. Tous les gouvernements, de Gauche comme de Droite, sont les... [Lire la suite]
14 février 2016

Le capitalisme et la guerre...

« Le système capitaliste, nous dit l'article, ne produit pas de richesses pour le bien-être de l’humanité, mais pour développer le profit et lutter contre les concurrents. Cette fuite en avant le pousse, avec toujours plus d’âpreté, à exclure une masse croissante de travailleurs vers les sphères de la misère et de la marginalisation, à faire main basse sur toutes les sources d’énergie et toutes les richesses de la planète, au prix d’une exploitation féroce des populations locales et de luttes pouvant mener au déclenchement... [Lire la suite]
16 décembre 2015

Robert Bibeau, le capitalisme peut-il ne plus être le capitalisme ?

« C’est vrai, indique Robert Bibeau, les subsides que l’État bourgeois verse à ses maitres corporatifs servent à absorber leurs concurrents, et à acheter de la machinerie robotisée informatisée, à accroitre la productivité du travail salarié et à détruire des emplois davantage qu’ils n’en créent. Mais l’État bourgeois n’a pas le choix dans ce monde globalisé où chaque concurrent fait face à tous les autres, l’actionnariat ayant le choix de ses « retombées » d’emplois. De fait, l’économiste  préconise que le... [Lire la suite]
12 décembre 2015

Sylvain Billot, comment les capitalistes scient la branche sur laquelle ils sont assis

« Pour résister aux concurrents, indique Sylvain Billot, les capitalistes sont incités à investir dans des machines (augmenta­tion du capital constant) pour diminuer la main d’œuvre qu’ils emploient (diminution du capital variable). Ils substituent ainsi du « travail mort » au « travail vivant ». Individuellement, les capita­listes ont intérêt à innover pour prendre « des parts de marché » à leurs concurrents au détriment desquels ils obtiennent une « plus-value extra » . Mais... [Lire la suite]