23 mars 2017

Daniel Vanhove, UE, un projet militaire commun

« Ainsi, indique Daniel Vanhove l’essence même de ce qui a poussé les dirigeants de l’époque à la création d’une union pour la mettre à l’abri de nouveaux conflits dévastateurs comme son territoire en avait connu à deux reprises en quelques dizaines d’années, se solde 65 ans plus tard, au retour d’un projet militaire commun, au nom d’un dynamisme qui manquerait à l’élan européen.Le « capitaine de pédalo » qui restera sans doute comme l’un des pires présidents français des dernières décennies, signe-là une approche... [Lire la suite]
09 mars 2017

La démocratie représentative est en crise

« Il nous faut donc, conclut le texte, commencer par le commencement en organisant « des petites communes », celles du commun des pratiques citoyennes instituées, dans la vie sociale et politique. Nous rejoindrons ainsi les militants républicains qui, pendant la Commune de Paris, non seulement se sont occupés de leurs propres affaires, comme ils l’avaient appris des canuts lyonnais, mais se sont emparés, à titre collectif, de la gestion des affaires publiques qui n’étaient pas encore la chose publique dont les... [Lire la suite]
20 novembre 2016

Jean Quétier, le temps du " commun "

«Si ce débouché politique d’ensemble ne va pas de soi, considère Jean Quétier, c’est notamment parce que, pour des théoriciens comme Pierre Dardot et Christian Laval, le commun est au-delà de l’alternative classique entre public et privé. Il prend la forme d’une critique adressée tout autant au marché qu’à l’État. Inutile de s’attarder ici sur le marché dont on connaît bien les tares ; c’est aux dysfonctionnements de l’État qu’il convient de s’intéresser, dans la mesure où ils montrent l’insuffisance d’une stratégie qui ferait des... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
14 octobre 2016

ROUGE MIDI, Michel Peyret, mise en commun

« Cette mise en commun , disais-je, ce n’est pas seulement pour demain , les luttes et les votes d’aujourd’hui en sont aussi un laboratoire .Dans sa longue marche , le peuple français a déjà construit une mise en commun considérable . Elle n’est plus le nouveau-né qui , ce jour , verrait la lumière . Il hérite de toute l’histoire humaine , bien avant celle qui permettait l’existence et l’oeuvre du camarade Aristophane , près de ce « croissant fertile » qui vit la naissance conjuguée de l’agriculture et du langage , de... [Lire la suite]
10 avril 2016

Roger Martelli, Seul le réalisme est irréaliste !

« La norme du commun, pour Roger Martelli, n’est pas celle de l’universel abstrait. Dans le processus de leur autodéfinition, les êtres humains englobent ce qui les rapproche et ce qui les différencie des autres. L’identification et l’universalisation sont, à parts égales, les conditions de constitution des personnes. Mais, dès l’instant où les processus se figent, débouchent sur la délimitation d’essences séparées, produisent de l’identité ou de l’universel, ils tendent à faire de la différence un absolu et de l’universalité un... [Lire la suite]
02 avril 2016

Salim Lamrani, Cuba / Etats-Unis, Aller vers une entente cordiale...

« De l’autre côté, nous dit le texte, se trouve Cuba, une petite nation de 11 millions d’habitants, avec ses vertus et ses limites, qui n’a jamais agressé les Etats-Unis, qui a toujours fait part de sa volonté d’entretenir de relations pacifiques avec tous les pays du monde, basées sur le droit international, et qui aspire à choisir sa propre voie et à édifier une société différente en respectant la volonté du peuple souverain. Ainsi, tout dépend de Washington. Si le Voisin du Nord accepte la réalité d’une Cuba différente,... [Lire la suite]
30 mars 2016

L'appropriation sociale n'est pas l'étatisation/nationalisation !

« L’ampleur des nationalisations de 1981, disent les auteurs, est sur le papier, impressionnante ; en réalité, si peu de choses ont changé ! Ni la gestion, toujours soumise au profit, ni le haut personnel, ni les rapports avec la société civile ; l’État a remplacé les actionnaires privés ; les travailleurs et travailleuses sont resté.e.s des salarié.e.s subordonné.e.s à une hiérarchie censée représenter l’intérêt général et décidant de tout ; elles n’ont donné lieu à aucune appropriation sociale. Une fois la productivité... [Lire la suite]
19 mars 2016

Pierre Dardot - Christian Laval, la rationalité du "commun"

« Quelles sont les chances aujourd'hui de passer à autre chose » ?, interroge le texte. « Quelles sont les potentialités de la période qui permettent de penser à un avenir autre que la répétition, je dirais en pire, du même ? Nous abordions cela en général à la fin de nos bouquins : nous disions qu’une autre rationalité est en train de se dessiner, que nous avons appelée "la raison du commun", la rationalité du commun. Il nous semblait que dans l'histoire des bifurcations, dans les luttes et dans les... [Lire la suite]
13 décembre 2015

Jacqueline Chabbi, "Je vais là où je trouve quelque chose..."

"Après la période des origines et celle des Omeyyades de Damas, encore très liés à leur passé arabique, les Abbassides, à partir de la fin du IIe siècle de l’hégire (VIIIe siècle ap. J.-C.), vont faire entrer le monde musulman dans une autre culture. L’universitaire poursuit : « La canonisation de la tradition dite prophétique est le résultat de la conversion massive des populations vivant sur les terres conquises au début de l’islam. Ces dernières sont d’origine, de culture et de religion variées (zoroastrienne, chrétienne, juive…).... [Lire la suite]
09 décembre 2015

Le refus de vote est un geste éminemment politique !

« Le refus de vote est un geste éminemment politique ; nous ne sommes pas des je-m’en-foutistes, nous voulons sortir des cases où de prétendus maîtres veulent nous enfermer parce que nous refusons le pouvoir source de tant de violences, le mépris des gens ordinaires n’étant pas la moindre ! Sortir des cases qui nous enferment c’est changer au quotidien radicalement les choses à la racine, là où nous vivons, là où nous travaillons, et ce dès maintenant, sans attendre d’hypothétiques grands soirs ! Nous voulons faire... [Lire la suite]