18 août 2018

Denis Collin, le réchauffement climatique n'est pas pris au sérieux

  « Le problème, indique Denis Collin, est que ni les autorités ni les bavards stipendiés ne prennent cette question au sérieux. Après qu’un climatologue soit venu nous mettre en garde (+3,5° avant la fin du siècle), le présentateur du journal se réjouit des ventes record d’avions et annonce une croissance annuelle du trafic aérien de 5% dans les prochaines années. La contradiction saute aux yeux mais à pas à ceux de ce présentateur. On se lamente parce que ce jour, le 1er août, nous avons déjà consommé notre... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 04:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 juin 2018

Wikipedia, le bassin méditerranéen et l'histoire du monde

  « L’embellie climatique de l’an mil, indique l'article de Wikipedia, permet un accroissement démographique en Europe occidentale où les moines et les paysans défrichent à nouveau les terroirs revenus à la forêt après la chute de l’Empire d’Occident, irriguent, plantent du blé et des vignes, construisent des bastides. Des États plus centralisés et mieux organisés commencent à prendre forme. Animés par la religion et par des rêves de conquêtes, les rois du Moyen Âge occidental lancèrent... [Lire la suite]
21 février 2017

François Chesnais, capitalisme, contradictions et limites

« La rencontre, nous dit François Chesnais, par le capitalisme de limites qu’il ne peut pas franchir ne signifie en aucune manière la fin de la domination politique et sociale de la bourgeoisie, encore moins sa mort, mais elle ouvre la perspective que celle-ci entraîne l’humanité dans la barbarie. L’enjeu est que celles et ceux qui sont exploités par la bourgeoisie ou qui n’ont pas partie liée avec elle trouvent les moyens de se dégager de son parcours mortifère. Les implications sociales et politiques d’une « stagnation... [Lire la suite]
18 novembre 2016

Gus Massiah, " Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître "

  « La situation, constate Gus Massiah, est marquée par la permanence des contradictions. La crise structurelle articule cinq contradictions majeures : économiques et sociales, avec les inégalités sociales et les discriminations ; écologiques avec la destruction des écosystèmes, la limitation de la biodiversité, le changement climatique et la mise en danger de l’écosystème planétaire ; géopolitiques avec les guerres décentralisées et et la montée de nouvelles puissances ; idéologiques avec... [Lire la suite]
04 mai 2016

Gustave Massiah, la crise, dimensions écologique, sociale, guerres, libertés...

« Je reste globalement optimiste sur la nature humaine, affirme Gustave Massiah. Les hommes et les femmes sont capables, placés dans des situations difficiles, de ne pas faire le choix du pire. Je ne crois pas que l’espèce humaine disparaisse. Il y a des risques, liés à la crise climatique. Mais pas de fatalité. La crise actuelle mêle très étroitement la dimension écologique, la dimension sociale, et celle des guerres et des libertés. Aucune solution qui néglige une de ces dimensions n’est viable à terme. Elle ne peut qu’aggraver... [Lire la suite]