21 juillet 2017

Le Monde Libertaire, la supercherie a commencé les 13 et 14 septembre 1791

"La supercherie, indique l'article, a commencé les 13 et 14 septembre 1791, avec l’instauration du suffrage censitaire et indirect qui disait que la souveraineté appartient à la nation mais que le droit de vote était restreint… et la souveraineté du peuple lui était subtilisée au profit de la souveraineté de la nation qui est une notion totalement creuse, car la nation est une entité inexistante. Ce qui existe et vit, c’est le peuple. Dès l’instauration du système électoral, le peuple était oublié au profit des riches et des citoyens... [Lire la suite]
20 juillet 2017

Le Monde Libertaire, voter, c'est aliéner sa liberté

"Voilà maintenant 226 ans, nous dit l'article, que le droit de vote a été institué. Les citoyens et les citoyennes se sont battus pendant toutes ces années pour obtenir le droit de vote, le droit d’élire, de choisir, de décider. Mais le paradoxe, c’est que ce droit tant chéri leur ôte tous les moyens d’agir ; car dans les faits, et ils ne s’en rendent pas compte, ce sont leurs pouvoirs qu’ils délèguent bien souvent à un illustre inconnu. Ils aliènent totalement leur liberté. Voilà 226 ans que les politicards nous mènent en bateau, il... [Lire la suite]
18 juillet 2017

Bruno Drewski, les relations mouvantes entre Etats-Unis et Europe

« Toutes ces nouvelles incertitudes, indique Bruno Drewski, ont en tout cas soulevé un vent de panique à Berlin, à Bruxelles, à Paris et ailleurs. Suffisant pour que les pays d’Europe de l’Ouest, au sein de l’UE ou de manière isolée comme le montre le Brexit, tentent à nouveau de devenir des puissances plus autonomes ? Il est encore trop tôt pour le dire. Mais le contexte est là : crise du capitalisme mondialisé, crise de régime aux Etats-Unis, crise de l’Union européenne, échecs des politiques de l’OTAN hors de sa zone... [Lire la suite]
17 juillet 2017

Septembre 2015, Macron en Israël

"Mais qu’est-ce qu’il leur prend, disait l'AFPS, à nos dirigeants, lorsqu’ils sont en visite en Israël ? L’an dernier, c’est François Hollande qui déclarait son amour à Benyamin Netanyahou, criminel de guerre. Et cette fois, c’est Emmanuel Macron qui, tout en dépassant allègrement ses compétences de ministre de l’économie, en arrive à dire que le boycott d’Israël est illégal et à encourager l’émigration de citoyens français juifs en Israël. Leurs hôtes israéliens les ont-ils dopés aux euphorisants ? Ont-ils décidé la... [Lire la suite]
10 juillet 2017

Association pour une Constituante, un seul corps social souverain : le peuple

« Peut-on continuer, indique le texte de l'Association, à fermer les yeux sur l’étouffement de la souveraineté populaire qui ne trouve plus les voies de son expression légitime ? Peut-on continuer dans la mise en place de politiques fort peu acceptées par les citoyens, dans la construction sans fin d’institutions européennes toujours plus éloignées des citoyens ? Que des réformes soient nécessaires dans un tournant historique majeur est sans doute une idée acceptable, même si le mot réforme est devenu l’alibi de... [Lire la suite]
27 juin 2017

Va-t-on enfin écouter ce que dit le seul corps social souverain, le peuple ?

"Peut-on continuer, nous dit le texte, à fermer les yeux sur l’étouffement de la souveraineté populaire qui ne trouve plus les voies de son expression légitime ? Peut-on continuer dans la mise en place de politiques fort peu acceptées par les citoyens, dans la construction sans fin d’institutions européennes toujours plus éloignées des citoyens ? Que des réformes soient nécessaires dans un tournant historique majeur est sans doute une idée acceptable, même si le mot réforme est devenu l’alibi de régressions politiques et sociales... [Lire la suite]
18 juin 2017

Jacques Nikonoff, Macron sera très minoritaire dans la société

"Par ailleurs, nous dit Jacques Nikonoff, les 24,4 millions de citoyens qui se sont abstenus (51,29%, record historique), n'ont jamais souhaité soutenir Macron. Celui-ci, probablement ultra-majoritaire à l’Assemblée nationale, sera très minoritaire dans la société. Cette assemblée manquera de légitimité. Les forces politiques mal représentées au Parlement du fait d’une loi électorale injuste devront s’appuyer sur les mobilisations sociales pour empêcher la politique ultralibérale qui se prépare. Car monsieur Macron est un agent du... [Lire la suite]
14 juin 2017

Pour s'abstenir, il faut être inscrit sur les listes électorales

"Si, nous dit le texte, comme il faut bien l’admettre, l’abstention comme le vote nul ou blanc n’ont absolument aucun poids en ce bas monde électoral, il a une valeur certaine et est porteur d’un potentiel politique réel du fait même qu’il se refuse, pour le moins, à légitimer tout un système. Mais cela ne peut advenir que s’il ne renonce pas à sa condition citoyenne et travaille en conscience à la portée politique dont il peut être le levier. Pour cela, il faut encore que les citoyens désireux de s’abstenir le jour d’un scrutin... [Lire la suite]
10 juin 2017

Etat d'urgence, lettre ouverte au Président de la République

"Nous tenons par ailleurs, disent les signataires de la lettre ouverte, à vous rappeler le coût, social, politique et institutionnel très élevé de l’État d’urgence qui autorise des mesures impliquant des atteintes graves aux libertés individuelles sans contrôle en amont du juge judiciaire et sans que le contrôle a posteriori du juge administratif permette de compenser cette absence de contrôle a priori. Un régime d’exception ne saurait durer si longtemps impunément pour la République et ses citoyens. Il tend à fragiliser la séparation... [Lire la suite]
08 juin 2017

Saïd Bouamama, En finir avec le capitalisme par les élections ?

"Si l’action de l’idéologie dominante, nous dit Saïd Bouamama, décuplée par la puissance de feu des médias de masse est pour l’instant suffisante pour empêcher l’émergence d’une offensive des dominés, elle est cependant insuffisante pour produire une adhésion au système social, à ses prétendus « valeurs », à ses modes de gestion politique. Nous sommes bien en présence d’une crise de l’hégémonie culturelle des classes dominantes, une partie grandissante de notre société ne se reconnaissant plus dans le « consensus »... [Lire la suite]