03 décembre 2017

Socialisme libertaire, Emile Pouget, la maladie votarde

« D’ailleurs, considère Emile Pouget, on a été assez salement échaudés par des bouffe-galette qui parlaient au nom du peuple pour être guéris de la maladie votarde. De tous les types qui avaient du poil au ventre, alors qu’ils étaient au milieu du populo, combien y en a-t-il qui, une fois élus députés, sont restés propres? Tolain, Nadaud, Basly et un tas d’autres ont retourné leurs vestes. Quant à ceux qui ne se sont pas pourris complètement, ils ont pris du ventre et se sont bougrement ramollis. Le plus chouette est de se tenir... [Lire la suite]