05 mai 2018

Didier Brémaud, Macron, « seul chef aux commandes »

« D’autres mobilisations sont en cours, indique Didier Brémaud, comme la grève à Air France qui ne fléchit pas. Le mouvement des étudiants qui veulent l’abandon de la sélection à l’université continue à se développer dans de nombreux sites universitaires, malgré la répression…Dans une situation où Macron, « seul chef aux commandes », entend aller au bout de ses réformes et ne négocier sur rien, « no chance ». Car, pour Macron, le syndicat doit devenir un corps intermédiaire chargé de faire passer ses réformes... [Lire la suite]
28 février 2018

Louis-Hubert, militant JRCF, Corée du Nord

« Il y a donc bien deux attitudes possibles, pense Louis-Hubert. Non pas celles qui consistent à être soit « pro Corée du Nord » soit « anti Corée du Nord ». Mais, bien plutôt, d’un côté celle qui cherche à comprendre comment ce qu’on appelle le donné historique, les rapports économiques, les relations internationales, tout cela avec les solutions qu’on a voulu y apporter (ce qui impliquent que les secondes ne peuvent être dissociées des premiers), ont pu produire dialectiquement la situation actuelle. De... [Lire la suite]
05 novembre 2017

Antoine Artous, Trotsky, la Révolution trahie

« Trotsky, indique Antoine Artous, n’ignore donc pas que la bureaucratie contrôle la production et qu’à travers ce contrôle, elle se structure selon une hiérarchie sociale très stricte faisant du fonctionnaire un “chef” des ouvriers et de l’État leur “maître”. Mais tout se passe, comme si ce constat n’avait aucune conséquence sur la caractérisation des formes étatiques de l’URSS, comme si ce contrôle n’était pas un élément déterminant de production/reproduction de ces formes étatiques. Et donc de la bureaucratie.La question n’est... [Lire la suite]
10 mars 2017

Bruno Guigue, Présidentielle, le cheval de cirque ou le cheval de course !

« Ce dispositif institutionnel, rappelle Bruno Guigue, taillé sur mesure pour le général de Gaulle fonctionne désormais à rebours de son projet initial. Destiné à souder la nation autour d’un chef élu par le peuple, il dépossède ce dernier en dévitalisant le débat démocratique. Emmanuel Macron est à la fois le théoricien et le bénéficiaire de cette politique de la terre brûlée qui évacue scrupuleusement la politique (au sens noble du terme) du débat électoral. Complètement artificielle, calquée sur les tempos instantanés et les... [Lire la suite]
22 décembre 2015

Jacques Rancière, la démocratie comme concurrence de deux discours réactionnaires

« Comme j’ai essayé de le montrer, indique Jacques Rancière, après Jacotot, dans Le maître ignorant, l’égalité n’est pas une fin mais un point de départ. La relation scolaire n’est pas le moyen de la relation sociale. Chacune est la symbolisation de l’autre. Il n’y a pas une inégalité scolaire au service de l’égalité sociale. Au niveau de l’École comme au niveau de la société et de l’exercice des pouvoirs publics, la relation inégalitaire ne fonctionne que nouée à la relation égalitaire : le maître transmet son savoir, le chef... [Lire la suite]