15 octobre 2017

Sylvie LEDIZET, le chant de mémoire de tous les déportés

« À partir de 1945, indique Sylvie Ledizet, le Chant des marais devient le chant de mémoire de tous les déportés. En ce sens, il change de fonction : de chant de lutte antifasciste, il devient l'expression du souvenir des souffrances et des morts, lors des cérémonies, et subit évidemment quelques modifications. Les paroles de l'adaptation française diffèrent assez sensiblement de l'original allemand, en particulier à la fin. Alors que le texte allemand évoque un espoir politique précis, avec le terme « patrie », la... [Lire la suite]