18 octobre 2018

Causeur, le testament de Gérard Collomb

« Le candidat Macron avait annoncé la couleur, rappelle l'article. Si ces jeunes n’aiment pas la France, c’est de la faute de la France qui ne leur a pas assez donné. Convaincu que les circonstances se coucheraient devant sa volonté et que le spectre du chômage reculerait devant son seul nom, il attendait en somme que Uber et la croissance changent la donne. Ce qui a reculé, c’est la date de son grand discours sur la laïcité, plusieurs fois repoussé puis semble-t-il annulé. C’est qu’à la stricte séparation, Emmanuel Macron, c’est... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
21 avril 2018

Marc Fromager, quand la Syrie retrouvera enfin la paix...

« Nous pourrions aider la Syrie, préconise Marc Fromager, plutôt que la bombarder ! Les chrétiens syriens ont besoin de nos prières. Non seulement ce sont nos frères dans le besoin, mais ils constituent une part irremplaçable de la richesse de la société syrienne. Ils n’ont pas voulu cette guerre, ils n’ont rien à y gagner. Ils s’entendent relativement bien avec leurs voisins musulmans, et les chrétiens de tous les rites, catholiques et orthodoxes vivent en bonne intelligence. Il y a d’ailleurs beaucoup de familles mixtes. Cette... [Lire la suite]
27 avril 2017

Abdennour Bidar, M. Macron, une vie spirituelle partageable entre tous...

Et enfin, rappelle Abdennour Bidar, monsieur Macron, ne l'oubliez surtout pas : l'islam et les musulmans nous rappellent – avec les catholiques, les protestants, les juifs, etc. – notre responsabilité la plus profonde et la plus cruciale : celle de trouver une fraternité entre croyants, agnostiques et athées. Avez-vous pensé à cette dimension spirituelle de notre défi social ? Avez-vous réfléchi à ce que pourrait être une vie spirituelle partageable entre tous, laissant chacun libre de sa conviction tout en nous rassemblant dans un... [Lire la suite]
09 novembre 2016

Guy Sorman, le racisme de Trump

«Le racisme de Trump, indique Guy Sorman, contre les Mexicains, les Musulmans, les immigrants en général autant que son machisme peuvent se réclamer de racines anciennes. Ce que l’on appelle le « nativisme »,  à l’origine la haine de blancs protestants d’origine anglo-saxonne contre les immigrés « exotiques », catholiques, irlandais, italiens, russes, juifs, chinois… et les noirs bien entendu, est aussi une constante politique américaine. On ne s’en prend plus aux catholiques comme au XIXe siècle, les Noirs et les... [Lire la suite]
04 novembre 2016

Habib Abba-Sidick, loi du 9 décembre 1905

« Par son intitulé, indique Habib Abba-Sidick, la loi du 9 décembre 1905 suppose la scission entre les églises et l’autorité publique. Elle ne discerne pas les particularismes liées aux autres cultes, notamment musulman, actuellement en pleine expansion et déhiérarchisé, car ne possédant aucune organisation représentative, à l’instar d’un clergé, n’existant pas en islam. Elle évoque, sans plus de précisions, « les cultes ». On supposera que ce pluriel s’adresse davantage aux fervents protestants, catholiques et juifs... [Lire la suite]
12 avril 2016

Saint-Barthélemy, " une hécatombe du peuple de Dieu " ?

« Tant du côté protestant que du côté catholique, constate David El Kenz, l’impossible comptabilité des victimes manifeste l’incommensurabilité du massacre de la Saint-Barthélemy ; certains polémistes huguenots avancent le chiffre de 300 000 tués, il est vrai pour toute la France, tandis qu’un versificateur catholique prévient qu’énumérer les morts empièterait sur le dessein Divin d’exterminer les hérétiques. (Crouzet 1994, 34-35). Les apologistes catholiques justifient le massacre par la légitime défense d’un roi juste... [Lire la suite]
11 avril 2016

Les guerres de religion en France

« L'édit de Nantes (30 avril 1598) - C’est à Nantes, nous dit le texte, en avril 1598, qu’Henri IV signe le fameux édit qui met un terme aux guerres de religion qui ont ravagé la France au cours d’une période de 36 ans. Cet édit est plus complet que les précédents. Il instaure la coexistence religieuse entre catholiques et protestants. Le culte réformé est autorisé dans tous les lieux où il existait en 1597 et l’accès à toutes les charges est garanti aux réformés... » Avec l'Edit de Nantes, la France n'en a pas fini pour... [Lire la suite]