13 août 2018

REGISDESMARAIS , Tuer politiquement François Fillon

« François Fillon, indique REGISDESMARAIS, à la différence de M. Macron, n’est pas un jeune nouveau dans le paysage politique. Il a détenu différents portefeuilles ministériels et il a été Premier ministre de Nicolas Sarkozy pendant cinq années… Cinq années au cours desquelles son épouse a perçu une rémunération d’attaché parlementaire. Etrange que la presse qui fait son travail ne se soit pas emparée de cette question à l’époque. Curieusement, ce sujet qui est un vrai sujet légitime, n’est évoqué qu’au lendemain de la primaire... [Lire la suite]
21 juillet 2017

René Berthier, le système représentatif, une liberté qui est une fiction

"De ce fait, nous dit René Berthier, même si les conditions institutionnelles de l'égalité politique sont remplies, cette dernière reste une fiction. Les périodes électorales fournissent aux candidats l’occasion de «faire leur cour à Sa Majesté le peuple souverain», mais ensuite chacun revient à ses occupations : «le peuple à son travail, et la bourgeoisie à ses affaires lucratives et à ses intrigues politiques.» Ignorant de la plupart des questions, le peuple ne peut contrôler les actes politiques de ses élus. Or, puisque le... [Lire la suite]
21 juillet 2017

Manu R., : « Voter me semble être un acte devenu insignifiant »

« J’ai 42 ans, nous dit Manu R., et j’ai toujours voté et voulu agir en citoyen reconnaissant pour la démocratie dans laquelle j’ai la chance de vivre. Toutefois, l’attitude de l’ensemble des candidats, l’influence des médias, l’absence de crédibilité des candidats quand ils pensent parler des questions de fond aux Français m’est devenue insupportable. J’ai choisi d’investir ma frustration dans une plus grande implication locale, dans la recherche de liens humains, de solidarité, d’échanges et de réflexions... [Lire la suite]
14 juillet 2017

14 juillet, Gérard Privat, Constitution

« Lorsque le peuple, indique Gérard Privat disposera réellement de la souveraineté, alors pourra-t-il mettre en œuvre les travaux qui constitutionaliseront cette souveraineté. C’est principalement pour cette raison qu’Avenir Solidaire propose la modification du code électoral pour reconnaître un vote blanc qui aura la même valeur que les votes exprimés sur les candidats.Ce vote blanc permettra une véritable démocratie citoyenne en permettant au peuple, s’il le juge utile, de refuser tous les candidats à une élection, et,... [Lire la suite]
12 juin 2017

Céline Braconnier, abstention, la responsabilité des partis

"Face à l’inégalité, indique Céline Braconnier, de la représentation électorale qu’engendre l’abstention, je comprends bien que certains politiques regardent avec insistance du côté du vote obligatoire qui présenterait l’avantage d’obliger également les candidats à s’adresser à toutes les catégories d’électeurs… et donc peut-être également à davantage penser à eux dans leurs projets politiques, je pense par exemple aux jeunes et aux populations précaires. Mais recourir au vote obligatoire, c’est aussi ne pas poser la question de la... [Lire la suite]
09 mai 2017

Pardem, Présidentielle, les classes dominantes auraient tort de fanfaronner

"Mais les classes dominantes, indique le Pardem, auraient tort de fanfaronner. Cette martingale n’est pas inépuisable. Les classes populaires ne souhaitent pas avoir un président au service des possédants, de l’oligarchie transnationale. Alors comment réagiront-elles à une politique farouchement pro-UE, pro-OTAN, pro-américaine et pro-mondialisation néolibérale ? En un mot pro-chômage ? Le troisième tour sera celui des législatives. Une fois encore, la question principale sera celle de donner au Parti de la démondialisation la force... [Lire la suite]
04 mai 2017

Jean-Pierre Page, présidentielles, l'unique objectif, mettre à bas un système inhumain

"Il est donc faux, nous dit Jean-Pierre Page, de prétendre comme le font les médias serviles et les politiciens que l’enjeu des élections présidentielles se réduirait dorénavant entre démocratie libérale ou aventure fascisante, entre mondialisme ou chauvinisme, entre tolérance ou intolérance. En fait les deux candidats n’entendent nullement remettre en cause le système existant et encore moins critiquer ses tares ou ses alliances. Pour eux le capitalisme demeure l’horizon indépassable, la recherche du profit par la domination et... [Lire la suite]
02 mai 2017

Francis Dubois, Présidentielle, deux candidats ouvertement réactionnaires

"Les puissants sentiments d'opposition, nous dit Francis Dubois, qui existent dans la classe ouvrière en France, comme à travers l'Europe, ne sont pas compatibles avec les tentatives des appareils syndicaux de se mobiliser derrière la candidature militariste de Macron, l'extrême libéral et ex-banquier Rothschild. Des masses de travailleurs et de jeunes comprennent que les appels à faire barrage à Le Pen lancés par la majorité de l'élite dirigeante ne sont que des appels masqués à voter Macron, et que celui-ci attaquera les droits... [Lire la suite]
30 avril 2017

Jean-Michel Nicolas, ceux qui pensent que voter ne sert à rien

"Plus de 10 millions (22%) d’électeurs ont refusé de voter et près d’un million ont voté « blanc ou nul », c’est beaucoup plus que le score réalisé par chacun des principaux candidats. Ces non-électeurs pensent pour diverses raisons que voter ne sert à rien ou que leur voix ne sera pas entendue. Ils ont quelques raisons d’exprimer leur défiance envers la démocratie bourgeoise après les expériences du référendum volé de 2005 ou du passage de la loi travail par le 49/3 et surtout maintenant l’annonce faite par Macron de... [Lire la suite]
30 avril 2017

Algérie, ce 1er mai sera celui de l'action

"L’un des animateurs de l’Intersyndicale, en l’occurrence Messaoud Amraoui, porte-parole de l’Unpef, explique que l’objectif des syndicalistes-candidats serait de «mieux représenter les syndicats et les travailleurs dans la prochaine Assemblée nationale». «Nous revendiquons plus de libertés syndicales et non des restrictions, comme l’annonce cet avant-projet de loi du code du travail. Ce dernier rend l’activité syndicale et les grèves quasi impossibles. Mais le pire, c’est qu’il légalise le travail des enfants, ce qui est... [Lire la suite]