01 mars 2018

Le droit du peuple français

« Le peuple, nous dit l'article, utilise sa souveraineté par l’usage du bulletin de vote. Par lequel il se détermine exceptionnellement lui même (plébiscite / référendum). Ou par lequel il choisit des représentants. Auxquels il donne par cet acte, l’autorisation de déterminer la politique et d’en changer … en son nom. (1) Si l’on pose la question : « la souveraineté nationale appartient-elle, au peuple français ? », … quelle est la réponse en 2017 ? La réponse est « non ».Ce... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
27 octobre 2017

Victor Serge, on espérait tout du bulletin de vote

« On espérait tout du bulletin de vote, considère Victor Serge. On avait foi en la bonne volonté et le pouvoir des représentants de la nation. Et cette espérance, cette foi empêchaient de voir l’idiotie fondamentale du système qui consiste à déléguer quelqu’un pour veiller aux besoins de tous. Mais le bulletin de vote s’est révélé un vulgaire chiffon de papier. Les parlementaires se sont montrés ambitieux, cupides, corrompus, médiocres surtout. Des gens apparurent qui s’indignèrent de la farce électorale, de la comédie des... [Lire la suite]
20 juillet 2017

Marcel Monin, souveraineté du peuple et élections

"Si, nous dit Marcel Monin, l’on pose la question : « la souveraineté nationale appartient-elle au peuple français ? », … quelle est la réponse en 2016 ? La réponse est « non ». Ce n’est, en réalité, pas totalement nouveau. Depuis 1789, trois techniques ont été successivement utilisées pour confisquer au peuple tout ou partie de la souveraineté et pour geler tout ou partie l’usage du bulletin de vote..." Pour information, reprenons la lecture des considérations de Marcel Monin..; Michel Peyret... [Lire la suite]
21 mars 2017

Association pour une Constituante, Présidentielle et démocratie

« Seule une démarche cohérente dans ses objectifs, ses moyens et ses valeurs, est porteuse d’avenir, indique l'article. Or, l’élection présidentielle, personnalisante et clivante par nature, est selon nous contradictoire avec la refondation de la démocratie, qui est par essence collective et rassembleuse. Il ne suffit pas à tel ou tel candidat de se dire porte-parole du peuple pour l’être, il ne suffit pas de brandir des drapeaux tricolores pour résumer à soi seul la nation dans un seul bulletin de vote. Notre objectif est la... [Lire la suite]