06 juillet 2018

Jean-Pierre Page, l'Europe, la CES...et la CGT

« Fort logiquement, indique Jean-Pierre Page, la CES a donc soutenu et revendique le Traité de Maastricht en 1992, fait campagne pour le oui en 2005 afin de faire adopter le traité constitutionnel rejeté par les Français et la CGT ; elle a soutenu le traité de Lisbonne, a critiqué de façon véhémente le Brexit et surtout elle continue à vouloir renforcer le rôle de l’euro comme un outil majeur de l’intégration politique. Michel Rocard disait en 1992 : « L’euro, ce sera moins de chômeurs et plus de... [Lire la suite]
19 avril 2018

Alan Sked, Royaume-Uni, la souveraineté réside au Parlement

« Notre souveraineté, indique Alan Sked, réside dans la formule « la Reine en son Parlement ». Le Parlement fait encore nos lois et a le dernier mot dans la détermination de notre avenir. L’article 2 du projet de loi sur l’Écosse de 2015 a beau garantir l’existence permanente d’un parlement écossais dans notre Constitution, ce n’est que de la foutaise. Aucun parlement ne peut lier ses successeurs. La loi sur l’Écosse, tout comme la loi sur les Communautés européennes de 1972, peut être abrogée. L’autorité légale de dernier... [Lire la suite]
10 janvier 2018

Jacques Sapir, des « Etats-Unis d'Europe » ?

« En fait, indique Jacques Sapir, à l’exception de la France et de l’Allemagne, les trois autres pays de l’Europe du Nord (et bien évidemment la Grande-Bretagne) sont fortement opposés à l’idée d’une transformation de l’Union européenne en des « Etats-Unis d’Europe ». En fait, on peut se demander si ce projet, qui est une partie importante de l’imaginaire de Bruxelles et des institutions européennes, n’a pas joué un rôle au moins aussi important que la question de l’immigration dans le vote britannique en faveur du BREXIT. Quoi... [Lire la suite]
18 juillet 2017

Bruno Drewski, les relations mouvantes entre Etats-Unis et Europe

« Toutes ces nouvelles incertitudes, indique Bruno Drewski, ont en tout cas soulevé un vent de panique à Berlin, à Bruxelles, à Paris et ailleurs. Suffisant pour que les pays d’Europe de l’Ouest, au sein de l’UE ou de manière isolée comme le montre le Brexit, tentent à nouveau de devenir des puissances plus autonomes ? Il est encore trop tôt pour le dire. Mais le contexte est là : crise du capitalisme mondialisé, crise de régime aux Etats-Unis, crise de l’Union européenne, échecs des politiques de l’OTAN hors de sa zone... [Lire la suite]
18 juillet 2017

Habib Abba-Sidick, UE, l'arrimage aux décisions américaines

« Bien souvent, indique Habib Abba-Sidick, les mânes de Jean Monnet et de Robert Schuman sont appelés à la rescousse, lorsque leurs successeurs veulent raviver " l’idée européenne ". Récemment encore, le président de la république s’en est remis à eux de manière à fustiger le Brexit et célébrer l’immuable lien franco-allemand dont l’absence serait le prélude à la désintégration européenne. Robert Schuman, pétainiste, membre du gouvernement de Pétain, fut condamné à la libération à l’indignité nationale et néanmoins... [Lire la suite]
14 juillet 2017

IGCL, France-élections, les nécessités du capital dictent leur loi

« Pour défendre, nous dit l'article, sa place comme puissance au niveau international, c’est-à-dire impérialiste, la France ne peut le faire qu’en alliance avec l’Allemagne dans le cadre de l’Union européenne – voire autour d’un “ noyau dur ” de celle-ci. La gravité de l’impasse économique depuis la crise de 2008 et les impératifs impérialistes qui en découlent (Trump, Brexit, etc.) l’y contraignent. Qu’elle en soit totalement consciente ou non ; que des fractions en sein en soient conscientes ou non. Les... [Lire la suite]
10 février 2017

Charles Sannat, Patrick Artus et l'Euro

« Pour lui, Artus, il est impossible de libeller les dettes autrement qu’en euros… Et si, question au hasard, l’euro explose et n’existe plus par exemple parce que la France ou l’Italie seraient en faillite, les dettes, on les compte en quoi ? En raviolis ? En branches d’épinard ? Ou en coquillages ? Évidemment, en cas de retour aux monnaies nationales lié à une explosion de l’euro, tout serait à nouveau comptabilisé en… monnaie nationale, avec des dévaluations plus ou moins fortes de valeur par rapport à quoi ? À l’ancien euro... [Lire la suite]
09 février 2017

Démocratie ? Le désarroi des classes populaires

« Auparavant, écrit Yves Sintomer, dans les pays occidentaux, les classes populaires étaient intégrées, même si de façon subordonnée, à un système qui réussissait sur le plan économique et politique parce qu’il était au centre du monde et d’une certaine façon le dominait. On avait des colonies ou des post-colonies permettant d’écouler nos produits et, culturellement, on pouvait se sentir au-dessus du panier. Aujourd’hui, ces pays se sont provincialisés dans l’ordre mondial. D’où une profonde crise d’identité des classes... [Lire la suite]
31 janvier 2017

Charles Sannat, Theresa May persiste et signe

« Enfin, poursuit Charles Sannat, Theresa May a prouvé qu’elle le peut. Longtemps accusée de rester floue sur le processus menant à une sortie de l’Union européenne, la Première ministre britannique a dévoilé ce mardi ses objectifs tant attendus. Elle met ainsi fin à une incertitude politique qui plaçait la livre britannique sous pression ces derniers mois. » « Comme pour contrecarrer l’idée largement répandue par les partisans du « Remain » qu’un Brexit signait l’enfermement certain de la perfide Albion. Le... [Lire la suite]
17 décembre 2016

HERODOTE.NET, Olivier Delorme et l'Europe

« Depuis que la finance a pris le pas sur l'industrie, nous dit l'article, il est vrai, aucun autre projet n'est venu renforcer l'intégration européenne et l'on a vu au contraire les relations entre les pays de l'Union se tendre à l'extrême sous l'effet des distorsions commerciales et monétaires. Olivier Delorme a beau jeu de noter que l'Europe est de ce fait entrée en décomposition : Brexit(23 juin 2016), retrait par l'Islande et la Suisse de leur candidature à l'UE. Il souligne que les pays européens dont on vante la... [Lire la suite]