16 juillet 2017

Les balles du 14 juillet 1953. Le massacre oublié de nationalistes algériens à Paris.

"Le 14 juillet 1953, nous dit Nadjia Bouzeghrane, la gauche communiste et syndicale française célèbre la Fête nationale, comme c’est la tradition, par une manifestation à Paris. Y participent, à la fin du cortège, plusieurs milliers de militants du Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD) en Algérie. Quand ils arrivent place de la Nation, des heurts se produisent et les policiers tirent froidement sur les manifestants algériens. Six d’entre eux sont tués, ainsi qu’un militant de la CGT. Et on compte des dizaines de... [Lire la suite]
19 mars 2017

Algérie, femmes, accompagner la lutte pour l'émancipation

« De cette parole pudique, nous dit Nadjia Bouzeghrane, toute de retenue et de modestie, rare de la part de femmes engagées, fortes de leurs convictions, Fatima Sissani (auteure de la langue de Zahra) en a fait un très beau film «Tes cheveux démêlés cachent une guerre de sept ans», hymne à l’engagement de femmes, à peine sorties de l’adolescence, voire encore adolescentes et qui ne se livrent à une caméra qu’au crépuscule de leur vie. Des femmes restées éloignées des luttes d’appareils et de clans pour le pouvoir, qui n’ont eu... [Lire la suite]