07 juin 2018

Léon Trotsky, hommage à Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg

« En France, indique Léon Trotsky, où l’esprit des masses ouvrières se trouvait alors sous la hantise de l’occupation allemande, où le parti des social-patriotes au pouvoir prêchait une lutte sans trêve ni merci contre l’ennemi qui menaçait Paris, la bourgeoisie et les chauvins eux-mêmes reconnurent que seul Liebknecht faisait exception aux sentiments qui animaient le peuple allemand tout entier. Liebknecht, en réalité, n’était déjà plus isolé : Rosa Luxemburg, femme du plus grand courage, luttait à ses côtés, bien que les... [Lire la suite]
22 mai 2018

Henri Barbusse, le vrai moteur du fascisme

"Qu’est-ce exactement que le fascisme ? La création et l’évolution du fascisme résultent de l’état de malaise et d’incertitude, des difficultés grandissantes de la vie, des menaces économiques et autres, qui surgissent de toutes parts, en un mot de la situa­tion précaire où se débattent actuellement dans presque tous les pays toutes les couches moyennes de la population.Le vrai moteur du fascisme, ce sont les pouvoirs d’argent, qui ont su et qui ont pu, grâce aux moyens gigantesques de publicité, de propagande et d’action dont... [Lire la suite]
11 mai 2018

Amadeo Bordiga, ce que la forme totalitaire permet au capital

« Après la première guerre mondiale, indique Amadeo Bordiga, et malgré la « victoire », la bourgeoisie italienne voit l’effondrement des conditions idéales des temps héroïques, et on a le fascisme. La concentration de la force policière de l’État, ainsi que du contrôle de presque tous les secteurs de l’économie, permet tout à la fois d’éviter l’explosion de mouvements radicaux des masses et d’assurer à la classe possédante la liberté de manœuvre en matière de spéculation, à condition de se donner un centre de classe... [Lire la suite]
14 avril 2018

Lutte Ouvrière, la perspective révolutionnaire 50 ans après mai 68

« Cinquante ans après 1968, indique l'article, le problème posé par l’absence d’un parti révolutionnaire reste donc entier. Il ne pourra se construire indépendamment d’une remontée ouvrière.Il dépend des militants communistes révolutionnaires, en revanche, que ces périodes à venir posent et résolvent le problème du renversement de la bourgeoisie par les travailleurs. De ce point de vue, la situation peut paraître beaucoup plus défavorable aujourd’hui qu’en 1968. L’amenuisement considérable de la présence du PCF dans les... [Lire la suite]
06 avril 2018

Serge Halimi, Le règne de François Hollande a achevé la gauche

« La gauche, indique l'article, s’appuie sur l’Etat pour transformer la société. Elle dépend ainsi des hauts fonctionnaires et des experts bureaucratiques. Mais cette bourgeoisie d’Etat désapprouve les réformes sociales. Son opposition politique se déguise derrière une supposée neutralité technique. L’inertie de l’administration suffit à faire échouer des tentatives politiques. Ensuite, les mouvements sociaux deviennent moins dynamiques lorsque la gauche est au pouvoir. Il semble difficile d’articuler l’administration de l’Etat... [Lire la suite]
01 avril 2018

Révolution, comme en mai 68 !

« La bourgeoisie française, indique l'article, est toujours hantée par le souvenir de cette crise révolutionnaire. Mais ce qui est remarquable, c’est que ses représentants, au gouvernement et dans l’appareil d’Etat, commettent aujourd’hui le même type d’erreurs qu’il y a 50 ans. N’oublions pas que c’est la violence policière contre des étudiants, début mai 68, qui a poussé les directions syndicales à organiser une grève générale de 24 heures. Or ces dernières semaines, les étudiants en lutte contre la sélection à... [Lire la suite]
11 mars 2018

Léon Trotsky, Marx et Engels, Prendre le pouvoir en main

« Renverser l’ancien pouvoir, indique Léon Trotsky, c’est une chose. Prendre le pouvoir en main, c’en est une autre. La bourgeoisie, dans une révolution, peut s’emparer du pouvoir non point parce qu’elle est révolutionnaire, mais parce qu’elle est la bourgeoisie : elle a en main la propriété, l’instruction, la presse, un réseau de points d’appui, une hiérarchie d’institutions. Il en est autrement pour le prolétariat : dépourvu de privilèges sociaux qui existeraient en dehors de lui-même, le prolétariat insurgé ne peut compter que... [Lire la suite]
08 mars 2018

La Révolution et l'évolution de la forme de l'Etat

« Présentée de cette façon, nous dit l'article, cette analyse représente l'évolution de la forme de l'État sur une échelle de temps étendue. En pratique, le moment révolutionnaire, qui est le théâtre d'une lutte de classe extrême entre la bourgeoisie et le prolétariat mondial, donne une forme transitoire d'État : la "dictature du prolétariat". Ce nouvel État ouvrier est l'organisation que se donnent les travailleurs pour mater toute contre-révolution capitaliste et... [Lire la suite]
26 janvier 2018

Marx et Engels, Utopisme et communauté de l'avenir

"Tant que la bourgeoisie fut révolutionnaire, indique la préface,  elle rêva, elle aussi, de transformer les continents et la nature grâce à la technique fraîchement découverte. Le percement du canal de Suez fut l'œuvre grandiose de Ferdinand Lesseps, un fervent admirateur de l'utopiste Saint-Simon, et l'idée de Suez passa dans le monde du XIXe siècle pour une idée socialiste. Elle enthousiasma tous les éléments progressifs de ce siècle : les marxistes eux-mêmes ne considèrent-ils pas la création du marché mondial, avec... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 01:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
24 janvier 2018

Lutte Ouvrière, le vrai fardeau, le parasitisme de la bourgeoisie

« De Macron à Le Pen, indique l'éditorial de Lutte Ouvrière, en passant par Collomb et Wauquiez, tous présentent les migrants comme un fardeau. Mais le vrai fardeau qui pèse sur les travailleurs est le parasitisme de la bourgeoisie. S’il y a des assistés dans notre société, ce sont ces grandes familles bourgeoises qui sont entretenues, au premier sens du terme, par des armées de travailleurs. L’ONG Oxfam vient même d’annoncer que, l’an dernier, 82 % des richesses créées dans le monde ont été accaparées par 1 % des plus riches. Si... [Lire la suite]