07 septembre 2016

Elisabeth Beague, Marx, l'homme, le travail, la nature

« Marx, nous dit Elisabeth Beague, considère que l’homme, par l’intermédiaire de son travail, ne peut pas produire de richesses matérielles sans le concours de la nature et il parle « d’échanges organiques avec la nature ». Mais le travail n’est pas pour Marx l’unique source de valeurs. Il écrit en effet que « l’homme ne peut point procéder autant que la nature elle-même », c’est-à-dire qu’il ne fait que changer la forme de la matière et que, dans cette œuvre de transformation « il est constamment soutenu... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
13 août 2015

Capital humain et marché du travail

« Donc, en réalité, nous dit Elisabeth Beague, l’employé est le plus parfait exemple du capital « circulant » : transformé ou détruit pendant le cycle de production. La gestion du capital humain confiée aux entreprises a pour but de diminuer progressivement ce capital qui est par trop aléatoire. Puisque l’employeur désire maximiser ses profits, il exigera beaucoup de son salarié et lui donnera peu en retour. L’individu aura la responsabilité du choix : soit être exploité au travail, soit être exclu du travail.... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 12:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,