12 mars 2018

Contretemps, Vanina Giudicelli, le fascisme en France

"Durant les années 1980 s’opère un basculement qui impactera durablement les conceptions communément admises du fascisme et les analyses des mouvements politiques actuels. Deux événements, l’un dans le champ académique, l’un sur la scène politique, vont en effet susciter la réémergence du débat.Le premier, c’est la parution en 1983 de l’ouvrage de Zeev Sternhell Ni droite ni gauche. L’idéologie fasciste en France, dans lequel l’auteur défend l’idée que le fascisme puise ses origines dans des formations politiques françaises de la... [Lire la suite]
12 novembre 2016

Nicola Biéniès, nous sommes entrés dans le basculement du monde

« La plupart des conjoncturistes, indique Nicolas Biéniès, qu’ils soient de l’INSEE ou de l’OFCE n’arrivent pas – problème de formation sans doute – à relier crise financière et crise économique. Pourtant, depuis août 2007, il est loisible de s’apercevoir que la crise financière provoque une crise économique profonde. Ils n’ont pas totalement compris le nouveau régime d’accumulation qui s’est mis en place dans les années 1980-90, qu’il faut qualifier « à dominante financière ». Autrement dit, les critères de... [Lire la suite]
21 janvier 2016

Jan Hoff, Marx, la crise et le processus d'accumulation du capital

« Je suis arrivé à la conclusion, nous dit Jan Hoff, que Marx avait eu raison de ne pas considérer la crise comme un sujet autonome à traiter séparément et « en soi », mais plutôt comme l’envers de l’immense dynamique d’accumulation du capital, comme l’envers de la pulsion du capital à se réaliser au-delà de ses propres limites. La crise n’est rien d’autre que le point de basculement du processus cyclique d’accumulation où l’autovalorisation (Selbstverwertung) de la valeur se trouve confrontée à ses propres limites internes. Le... [Lire la suite]