17 août 2018

Jean-Pierre Lefebvre, les gratte-ciel et le culte malade du profit

« L’activité du cerveau des banquiers, indique Jean-Pierre Lefebvre, est limitée à une seule opération : l’addition des profits. Celui des gros cabinets d’architecte, à l’empilement similaire de boîtes toutes pareilles, négligeant le foisonnement extraordinaire de la créativité humaine.  La mère nature n’a jamais en trois milliards d’années, construit de gratte-ciel ! Il a fallu les hommes et leur culte malade du profit. Il y a un amalgame publicitaire insupportable à mélanger les légitimes soucis écologiques des... [Lire la suite]
06 avril 2018

Robert Bibeau, L’instance économique commande à l’instance politique ainsi qu’au pouvoir médiatique

 « Nous l’avons souligné précédemment, indique Robert Bibeau, ce ne sont pas les capitaux (productifs) qui font l’objet de la spéculation des banquiers et des spéculateurs, puisqu’il y a de moins en moins de marchés à conquérir il semble inutile de chercher à produire davantage sinon pour se disputer les marchés. Ce sont les devises, les monnaies, les écritures comptables et les « actifs spéculatifs » boursiers, volatiles et fragiles, parce que nullement adossés à des marchandises, qui sont l’objet de la convoitise... [Lire la suite]
04 novembre 2017

Espagne, Un profond mouvement qui dit ASSEZ !

« Du plus profond, indique le Manifeste, de la classe ouvrière exploitée et attaquée dans ses droits les plus élémentaires, avec 6 millions de chômeurs (dont 2 sans aucun revenu), privée des droits syndicaux fondamentaux, et avec un pouvoir d’achat en chute libre…Du plus profond des peuples de l’Etat espagnol qui après la nuit noire du franquisme ont vu leurs aspirations à l’autodétermination et à la souveraineté populaire confisquées par le régime monarchique et ses mentors de l’Union européenne...De la jeunesse sans emploi... [Lire la suite]
20 octobre 2017

Socialisme libertaire, C’est l’incontournable règle du capitalisme

« Pour la ministre du travail, indique l'article, comme pour ses compères, les ordonnances macron, c’est soulager les entreprises … pour qu’elles se développent et qu’elles créent plus de richesses (pour les riches). Ça fait plus de trente ans que ça dure, que les riches sont de plus en riches, et que le secteur social se dégrade tout en nous entendant dire que c’est indispensable pour lutter contre le chômage, qu’il faut, pour cela, « rénover » le code du travail car trop protecteur des travailleurs ; et nous... [Lire la suite]
16 août 2017

Serpent-Libertaire, la violence de l'Etat et du patronat

« Sans vergogne, nous dit l'article, les crapules qui nous gouvernent ont choisi leur camp, comme en témoigne l’invitation de Netanyahou à la commémoration de la Rafle du Vél’d’Hiv, pendant que l’Etat d’Israël renforce sa politique colonialiste et refuse aux Palestiniens l’accès à l’esplanade des Mosquées. En témoignent également les mesures d’incitation à l’installation pour les banquiers et traders britanniques, avec le soutien de la Ville de Paris, alors qu’ont lieu des expulsions massives de réfugiés. Un an après le meurtre... [Lire la suite]
22 juin 2017

1789, comment se prépare la Révolution

Chaque ordre, précise le texte, vote à part pour élire ses représentants lors d'assemblées de paroisses.La noblesse vote au suffrage direct. La plupart des représentants élus de la noblesse est issue de la petite noblesse (200 députés) alors que la haute noblesse sera en minorité (70 députés dont le Duc d'Orléans) Le corps électoral du clergé s'est vu grossi de la totalité des curés issus du Tiers-Etat, ce sont eux qui rendront les assemblées du clergé si houleuses de par leur opposition avec les prélats du haut clergé. Ces assemblées... [Lire la suite]
09 décembre 2016

Ernest Mandel, L'Etat bourgeois, Etat d'une classe

« Cette société nouvelle, indique Ernest Mandel, est dominée non plus par les seigneurs féodaux, mais par le capitalisme, par les bourgeois modernes. Comme on sait, l'État moderne, le nouveau pouvoir central, monarchie plus ou moins absolue, a, dès le XV-XVIe siècle, des besoins d'argent de plus en plus importants. C'est l'argent des capitalistes, des banquiers entrepreneurs et commerçants qui remplit en grande partie les caisses de l'État. Dès lors, dans la mesure où les capitalistes paient l'État, ils vont exiger que celui-ci... [Lire la suite]
09 novembre 2016

Robert Bibeau, la mascarade électorale démocratique bourgeoise

« Une mascarade électorale démocratique bourgeoise a trois fonctions, indique Robert Bibeau :a) Faire croire au peuple qu’il possède un réel pouvoir, car régulièrement on le consulte par voie électorale… C’est la fonction de construire l’illusion démocratique. b) De la sorte, par le vote, compromettre le peuple et construire du consentement. « Tu as été consulté – tu as voté – tu dois donc vivre avec les conséquences du choix majoritaire (Trump ou Clinton = blanc bonnet = bonnet blanc) ». c) Enfin, à... [Lire la suite]
30 septembre 2016

Robert Bibeau, le développement de l'économie "irréelle"

« Le bon sens financier et l’intérêt commercial, considère Robert Bibeau, commandent que les produits boursiers sulfureux soient prohibés. Mais comme ils sont très lucratifs, du moins temporairement, et comme ils constituent la seule façon de faire tourner l’argent, d’un cycle économique à un autre, les banquiers ne peuvent s’en priver et ils oeuvrent sans relâche à « déréglementer », en réalité à modifier les règlements des secteurs financiers, afin de réintroduire ces pratiques frauduleuses et à terme suicidaires. Les... [Lire la suite]
14 juillet 2016

Grande-Bretagne, le vote " sortir ", un cri de détresse sociale

« Le vote « Sortir » était un cri de détresse sociale, déclare le SEP, en particulier des couches les plus pauvres de travailleurs, qui savent que l'Union européenne n'a pas été moins impitoyable dans ses attaques contre la classe ouvrière que les conservateurs en Grande-Bretagne, surtout dans sa destruction de la Grèce. Les éloges à l’UE de la campagne du « Rester », se réclamant des dirigeants mondiaux et des banquiers, ne pouvaient jamais obtenir le soutien de ceux qui ont le plus souffert des années d'austérité et de chômage.... [Lire la suite]