27 octobre 2017

Alain Damasio, confondre démocratie et suffrage universel

« On essaie, indique Alain Damasio, de confondre démocratie et suffrage universel, de faire croire qu’à partir du moment où une majorité vote et chacun a droit à une voix, on est en démocratie. C’est une grosse forfaiture ! Badiou l’a très bien démontré. Le Comité invisible est également très pertinent sur ce sujet. Je songe toujours aux résistants durant la guerre : en France, on était à l’époque 40 millions et il y avait, en tout, en grattant partout, 2 millions de résistants un peu actifs. Donc un pour... [Lire la suite]
24 juin 2017

Alain Badiou, crise systémique du capitalisme et crise de civilisation

"Je pense finalement, indique Alain Badiou, que l’antagonisme entre capitalisme et communisme, c’est à dire l’existence stratégique de deux voies quant au destin de l’humanité, a quand même été maintenu vivant pendant tout un temps, bien qu’il ait été en partie surdéterminé pas des confrontations  inter-impérialiste qui finalement l’ont emporté. Quant à l’état de choses actuel, on ne peut plus le justifier par l’anticommunisme. Il est quand même difficile de prétendre que Poutine est un communiste convaincu. Nous assistons bien... [Lire la suite]
13 juin 2017

Alain Badiou, les promesses non tenues du parti socialiste

"Oui, indique Alain Badiou, mais le peuple électoral est une notion assez confuse. Entre le peuple électoral et le peuple politique il y a une différence capitale : le peuple électoral se compose aussi de beaucoup de gens indifférents ou soumis. Ils sont même la majorité.Je suis tout à fait d’accord pour mener campagne sur le fait que la promesse non tenue est une figure absolument constitutive de la vie politique existante et que s’il y a des gens qui sont particulièrement atteints de cette maladie, c’est la gauche. Tout au long de... [Lire la suite]
25 janvier 2017

Konstantin Popovic, Alain Badiou, La politique qui vient

« Badiou énonce que la politique doit désormais se tenir « à distance de l’État », ce qui implique que la logique de prise du pouvoir – qu’il s’agisse de son versant insurrectionnel ou de son versant parlementaire – ne peut plus constituer la norme de l’organisation à venir. Le motif, finalement commun aux léninistes et aux sociaux-démocrates, d’un parti dont l’objectif principal serait de s’emparer du pouvoir d’État, est aujourd’hui périmé. Tout comme celui d’un développement en deux étapes, où la période... [Lire la suite]
30 décembre 2016

Alain Badiou, le militant communiste

« En d’autres termes, nous dit David Noël, pour Badiou comme pour Lénine, l’essence de la politique, c’est « l’organisation du discernement ». Le marxisme est inséparable d’une organisation « capable de faire passer des secteurs entiers de la société du stade du discernement au stade de l’action collective effective ». De fait, la question de l’organisation est déjà présente dans le Manifeste du Parti communiste. Marx y explique que « les communistes ne se distinguent pas du mouvement ouvrier... [Lire la suite]
25 mars 2016

Alain Badiou, le capitalisme, libéré, porte la guerre...

« On peut prendre un point de vue synoptique, indique Alain Badiou. Depuis les années 1980, c’est-à-dire depuis, à la fois, et quasiment simultanément, la fin des espérances planétaires de la jeunesse des années 1968 et suivantes et la fin, conjointe, des États socialistes, s’est ouverte une période où, d’une certaine manière, les agents du capitalisme mondial ont eu le sentiment que l’avenir leur était ouvert et que plus rien de consistant ne s’opposait à eux. Je pense qu’il faut avoir présent à l’esprit cet horizon. Rien de ce... [Lire la suite]
13 mars 2016

Daniel Bensaïd/Alain Badiou, stalinisme et Parti...

« Tu réduis ta critique du stalinisme, dit Daniel Bensaïd à Alain Badiou, à une question de méthode : « On ne peut diriger l’agriculture ou l’industrie par des méthodes militaires. On ne peut pacifier une société collective par la violence d’État. Ce qu’il faut mettre en procès, c’est le choix de s’organiser en parti, ce que l’on peut appeler la forme-parti. » Tu finis ainsi par rejoindre la critique superficielle des ex-eurocommunistes désabusés qui, renonçant à prendre la mesure de l’inédit historique, font... [Lire la suite]
10 mars 2016

Pierre Bance, Badiou-Gauchet, débat pour un autre futur

« Quid de l’organisation ? « Attention, avertit Badiou, je ne plaide pas pour l’organisation anarchiste » . Qu’est-ce que l’organisation anarchiste ? Il y a des différences entre synthésistes, communistes libertaires, communalistes, anarcho-syndicalistes, individualistes. Quelle organisation propose donc Badiou ? Il va répétant que le parti, tels les partis communistes du 20e siècle, sont une structure non seulement dépassée mais dangereuse pour la révolution puisqu’ils se l’approprient. Il ne nous... [Lire la suite]
21 février 2016

Quentin Meillassoux, Alain Badiou et sa philosophie

« C’est pourquoi, écrit Quentin Meillassoux, les vérités sont éternelles et historiques, éternelles parce qu’historiques: elles insistent dans l’histoire, nouent des segments temporels par-delà les siècles, dépliant toujours plus profondément l’infinité de leurs conséquences potentielles, cela au travers de sujets captivés, séparés par des époques parfois extraordinairement lointaines, mais tous également transis par l’événementialité urgente qui illumine leur présent. Les vérités, parce qu’éternelles, renaissent, mais parce... [Lire la suite]
29 janvier 2016

Alain Badiou, 13 novembre 2015, barbares et civilisés

« En vérité, indique là Alain Badiou, Obama veut nous rappeler que pour lui l’humanité est d’abord identifiable dans notre bon vieil Occident. Que l’on puisse ainsi dire : humanité = Occident, nous l’entendons, comme une basse continue, dans bien des déclarations, officielles ou journalistiques. Une des formes de cette inacceptable présomption identitaire prend la forme, sur laquelle je reviendrai, de l’opposition entre barbares et civilisés. Or il est scandaleux, du point de vue de la justice la plus élémentaire, de laisser... [Lire la suite]