26 mai 2018

Roger Garaudy, la question palestinienne et la série des grands mensonges

« Dans son livre L'Affaire Israël, le Sionisme Politique, Roger Garaudy dit: "avec la Déclaration Balfour commençait la série des grands mensonges qui jalonnent l'histoire de l ' Etat d'Israël et de ses dirigeants" . L'auteur de cette déclaration, parue le 2 novembre 1917, reconnaît que le principe de l’auto-détermination était refusé à la population de la Palestine. En effet, Arthur James Balfour écrira à Loyd George le 19 février 1919 : " le point faible de notre position c'est évidemment que, dans le cas de la Palestine, nous... [Lire la suite]
06 mai 2018

Nat Parry, Etats-Unis, quand Wilson...

« Wilson, indique Nat Parry, avait vu dans la Première guerre mondiale la preuve que le vieux système international établi par les Européens avait échoué à garantir la sécurité et la stabilité nécessaires, et cherchait à remplacer la vieille diplomatie par une nouvelle, fondée sur la coopération, la communication, le libéralisme et la démocratie. S’exprimant sur ce sujet durant sa présidence, il défendit constamment les droits de l’homme et le principe d’auto-détermination.« Ne vous arrêtez-vous jamais pour méditer sur ce que... [Lire la suite]
07 octobre 2017

Josefina L. Martínez, Trotsky et la Catalogne

« Dans les années 30, indique Josefina L. Martinez, Trotsky a écrit plusieurs fois aux groupes de l’opposition de gauche de l’Etat espagnol au sujet de l’importance de la revendication de l’auto-détermination de la Catalogne, dans le contexte de la révolution espagnole. En 1930, plus précisément, il disait que « même dans les affaires nationales, le prolétariat défend jusqu’au bout le mot d’ordre démocratique déclarant qu’il est prêt à appuyer par la voie révolutionnaire, le droit des différents groupes nationaux à la libre... [Lire la suite]
24 octobre 2016

Denis Collin, Syrie, un axe assez simple : le droit des peuples

« Notre axe, nous dit Denis Collin, devrait être assez simple : le droit des peuples, ce qui inclut le droit de se gouverner démocratiquement, et la défense de la paix. Le droit des peuples suppose donc la chute de la tyrannie de Bachar et le retrait de toutes les troupes étrangères de Syrie, la fin de toute aide aux groupes jihadistes. Cela pourrait s’accompagner de sanctions contre les États qui continueraient de s’immiscer dans les affaires syriennes et notamment des mesures contre l’Arabie Saoudite et la Turquie. Le... [Lire la suite]