09 août 2018

Julia Kassar, le théâtre est le lieu d'une entière liberté

« Le théâtre est le lieu d’une entière liberté, indique Julia Kassar. On y exprime ce que personne ne peut exprimer dans la vie ordinaire. C’est un lieu sacré. L’acteur est ultralibre et le texte qu’il joue, dit, déclame devient le sien. Il est alors le gardien du texte de l’auteur. En jouant le pire des spécimens humains, il acquiert une valeur humaine autre. Le théâtre, c’est le miroir de la société. Une comédienne ? Elle puise dans ses propres ressources. C’est une personne qui ne veut pas vivre l’ordinaire : il y a toute... [Lire la suite]
05 juin 2018

Michel Aucouturier, Pourquoi Emma Gerstein s'est fait connaître

« À la fois, indique Michel Aucouturier, témoin ayant connu de près les personnages évoqués par Nadežda Mandel´štam, et historienne habituée à la critique des sources et à la sévère vérification des faits, Emma Gerstein s’est donné pour tâche de réparer ces injustices et de corriger ces inexactitudes. Elle prend par exemple la défense d’un admirateur et compagnon d’exil de Mandel´štam à Voronej, le jeune poète Sergej Rudakov, mort sur le front en 1943 avant d’avoir pu se faire un nom, injustement accusé par Nadežda d’avoir voulu... [Lire la suite]
08 mars 2018

Nicolas Bonnal, découvrir Henri Lefebvre

« Matérialiste, indique Nicolas Bonnal,  Lefebvre évoque ensuite l’appauvrissement du quotidien, la fin des fêtes païennes-folkloriques (j’ai évoqué ce curieux retour du refoulé dans mon livre sur le folklore slave et le cinéma soviétique) et il regrette même son église enracinée d’antan (s’il voyait aujourd’hui ce que Bergoglio et les conciliaires en ont fait…). C’est la fameuse apostrophe de Lefebvre à son Eglise : « Eglise, sainte Eglise, après avoir échappé à ton emprise, pendant longtemps je me suis demandé... [Lire la suite]
24 février 2018

Wikipedia, Adolf Hitler, Mein Kampf

« Hitler, indique l'article, a quitté l'école très tôt et n'a pas l'habitude d'écrire, d'où un style confus ; l'ensemble est un fatras de choses diverses avec de longues digressions. Pour les commentateurs de l'ouvrage comme l'Institut d'Histoire contemporaine de Munich, le manque de professionnalisme de l'auteur explique aussi pourquoi on a longtemps sous-estimé la nocivité du livre, les passages les plus sulfureux étant noyés dans un ensemble mal rédigé.Le texte d'origine a ensuite été remanié à plusieurs... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 05:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
05 septembre 2017

Léon Trotsky, Staline, mes souvenirs personnels

"En écrivant mon Histoire de la Révolution russe, précise Léon Trotsky,  j’ai négligé systématiquement les souvenirs personnels, me basant principalement sur des données déjà publiées, donc sujettes à vérification, et y ajoutant seulement ceux de mes propres témoignages déjà rendus publics et restés incontestés. Pour cette biographie, je me suis écarté de cette méthode trop rigoureuse ; ici aussi, cependant, la trame de mon récit est faite de documents, mémoires et autres sources objectives. Mais dans ces circonstances... [Lire la suite]
18 juin 2017

Laurent Lévy, Roger Martelli et l'histoire du PCF

"Je ne reprocherai pas à Roger Martelli, nous dit Laurent Lévy, les choix qu’il a effectués dans la conception de ce livre. C’est toujours trop facile de dire « ceci n’est pas le livre que j’aurais aimé lire ». L’auteur est seul maître de ce dont il veut parler. Je n’en regrette pas moins que la période couverte soit si brève, dans la mesure où les piétinements stratégiques du PCF au cours de cette période (celle, en gros, du "tournant de la rigueur") ne me semblent compréhensibles que si l’on remonte (au moins) à la... [Lire la suite]
30 mars 2017

Saïd Bouamama, les insoumis, la lutte contre le colonialisme et l'impérialisme

« Il y a quelques années, rappelle Saïd Bouamama, on avait décrété la mort du tiers-mondisme et tous ceux qui le représentaient. Mais c’était mal connaître la profondeur intellectuelle de ces "penseurs combattants". Dans cet ouvrage riche en enseignements, l’auteur remet dans le présent ces figures, leur redonne leur place, mais montre également à travers leurs luttes que rien n’est perdu, "qu’il a toujours été possible, hier comme aujourd’hui, de changer le cours des choses". Les noms des hommes cités étaient des hommes d’action... [Lire la suite]
07 novembre 2016

Václav Richter, Edgar Dutka

« Personne, indique Vàclav Richter, ne dit à ce jeune adepte de la littérature pour quelle raison ces contes ne sont pas publiables sans doute pour ne pas lui donner des arguments pour protester. La raison véritable de ce refus est sans doute le fait que le jeune auteur jette un regard critique sur la vie dans le foyer de l’enfance et parle des prisonniers politiques. Le livre de contes inspiré par cette étape de sa vie ne pourra être publié que quarante ans plus tard après la chute du régime communiste sous le... [Lire la suite]