03 juillet 2018

Edmond Harle, pour des assises du progrès social

« La violence humaine et sociale de Macron, indique Edmond Harle, nourrit la violence des extrémistes et en même temps se nourrit de cette violence. Il faut que les français se réveillent. Il faut que les syndicats, les politiques, les associations s’organisent et coordonnent leurs actions mais aussi une vraie campagne d’explications sur ce qui se passe pour arrêter ce rouleau compresseur qui détruit les droits humains et sociaux et demain détruira totalement la démocratie. Je propose et vous demande de faire suivre, si l’idée... [Lire la suite]
04 juillet 2016

Rocard et Mitterrand le railleur

«Pour Renaud Dély, « Seule l’évocation d’un nom rembrunit son visage : François Mitterrand... Son meilleur ennemi est mort presque vingt ans plus tôt, le 8 janvier 1996, mais Michel Rocard continue de régler ses comptes avec celui qui lui a gâché la vie publique, et même la vie tout court, celui qui lui a barré la route de l’Élysée. À cause de lui, Michel Rocard a souffert. Beaucoup. Souvent. Dès son ralliement au PS, en 1974, lors des Assises du socialisme, il a été moqué, méprisé, humilié. Son débit rapide et saccadé, son... [Lire la suite]
22 mars 2016

Thomas More, à Pierre Gilles

« La plupart des gens ignorent les lettres, constate Thomas More, beaucoup les méprisent. Un barbare rejette comme abrupt tout ce qui n'est pas franchement barbare (4). Les demi-savants méprisent comme vulgaire tout ce qui n'abonde pas en termes oubliés. Il en est qui n'aiment que l'ancien. Les plus nombreux ne se plaisent qu'à leurs propres ouvrages. L'un est si austère qu'il n'admet aucune plaisanterie; un autre a si peu d'esprit qu'il ne supporte aucun badinage. Il en est de si fermés à toute ironie qu'un persiflage les fait... [Lire la suite]