09 octobre 2018

L'immigration arménienne vers la France

En France: L'immigration Arménienne Article écrit par Anahide Ter Minassian dans Les Cahiers d'Archéologie. C'est en 1922 que commence l'immigration collective des Arméniens de Turquie en France. Exode de réfugiés, devenus des apatrides à la suite du génocide de 1915, des bouleversements politiques du Proche-Orient, de l'indépendance confisquée de la République d'Arménie, de l'abandon des Arméniens par les alliés. C'est une immigration politique et forcée, accélérée par le traité de Lausanne en 1923. Le Haut Commissariat... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
21 juillet 2018

Gabriel Malek, Ispahan, un des joyaux de la Perse

« L’âge d’or de la cité, considère Gabriel Malek, est indéniablement celui du règne de Shah Abbas Ier qui prend le pouvoir en 1588. Ce souverain, reconnu en Iran comme l’un des plus grands qu’a connu la Perse, décide de déplacer sa capitale de Qasvin à Ispahan, moins exposée aux attaques ottomanes. Shah Abbas Ier prend lui même en main l’urbanisation de la ville et ordonne la construction d’un nouveau Bazar et de la grande place. Il fait aussi déporter de force des milliers d’Arméniens depuis la ville de Jolfa au Nord de la Perse... [Lire la suite]
27 février 2018

Les Clés du Moyen-Orient, Lukas Tsiptsios, La Légion d'Orient

« Finalement, indique Lukas Tsiptsios, l’idée d’un débarquement est abandonnée, et Briand donne la priorité à l’Armée française d’Orient aux Balkans, mais le projet d’un corps d’auxiliaires est maintenu. A l’origine, celui-ci ne devait comporter que des Arméniens, réfugiés à Port-Saïd, mais Briand propose de l’ouvrir également aux Syriens et aux Libanais. Ces soldats d’origine ottomane devaient être encadrés par des officiers français, qui bien souvent ne maîtrisaient pas leur langue. La Légion, fondée le 15 novembre 1916, devait... [Lire la suite]
17 février 2018

Les Clés du Moyen-Orient, Lukas Tsiptsios, la Légion d'Orient

« Avec la stabilisation de la Russie soviétique, indique Lukas Tsiptsios, la place de la Turquie dans les représentations de la politique extérieure française se retrouve changée. La Turquie acquiert une place d’Etat-tampon après l’expansion soviétique en Transcaucasie. Le traité de Sèvres devenu très vite caduc, le gouvernement cherche finalement à négocier avec les kémalistes, déjà à la conférence de Londres le 11 mars 1921, puis officiellement avec la signature du traité d’Ankara le 20 octobre 1921, mettant ainsi fin à la... [Lire la suite]
16 avril 2016

Venizélos et la Grèce moderne

« Venizélos passera le plus clair de son temps à Paris d’octobre 1918 à août 1920, en vue de négocier le traité de paix avec la Turquie.Il renonce à toute ambition sur Constantinople et échoue dans ses revendications sur l’Épire du Nord. Mais il obtient la Thrace occidentale et la Thrace orientale.En Asie Mineure, malgré les prétentions italiennes, le Conseil suprême autorise un débarquement grec à Smyrne, où se multiplient les heurts entre Turcs (moins de 30 % de la population) d’une part, Grecs (64 %) et Arméniens (2... [Lire la suite]