18 janvier 2017

Jean-Paul Brighelli, des lecteurs célèbres de la Bibliothèque nationale

« En tout cas, nous dit Jean-Paul Brighelli, les uns et les autres, tous nés au tournant du siècle (que s’est-il passé dans le ciel pour que vers 1895-1900 éclosent en Europe tant de génies, de Breton et Céline à Sartre ou Sarraute — épuisant le réservoir durablement ?) n’ont pas manqué de repérer la barbe de Bachelard, descendant presque jusque sur la table où le philosophe s’usait les yeux à décrypter la légende d’Empédocle et les textes de Novalis — qu’il utilisera dans la Psychanalyse du feu en 1938. Les surréalistes... [Lire la suite]
20 juin 2016

Irène Pereira, l'ordre scolaire

« L’intériorisation de l’ordre disciplinaire, énonce Irène Pereira, est nécessaire au maintien de la hiérarchie et de l’obéissance sur lesquelles repose en particulier le monde du travail capitaliste et étatique. Dans l’institution scolaire, l’enfant apprend en particulier la soumission à l’autorité indépendemment de son caractère juste ou injuste (Milgram) et le conformisme de groupe (Asch) aux normes de domination sociale. Ces attitudes sont intériorisées à travers les interactions qu’imposent la forme scolaire.Ces mécanismes... [Lire la suite]
15 juin 2016

Denis Collin, la vente de la camelote politique !

« Nous ne sommes pas dans un système totalitaire au sens de Arendt, nous dit Denis Collin. Mais certaines des méthodes le sont. C’est encore Hannah Arendt qui affirmait que les méthodes de la propagande totalitaire venaient de la « réclame », c’est-à-dire des publicitaires. La toute-puissance du « marketing » et de la « com » est mise au service non seulement de la vente de camelote marchande mais aussi au service de la camelote politique. Comment tout cela a été rendu possible, comment ce mépris de... [Lire la suite]
31 janvier 2016

Michael Paraire, philosophes féminines et différentes

« On le voit, indique François-Ronan Dubois,j, les figures évoquées sont fort différentes, si différentes, même, qu’il paraît difficile de leur donner à toutes la qualité de dissidente pourtant si chère à l’auteur. La fille de la grande bourgeoisie qu’est Staël, la cadre du Parti que Kollontaï demeure toute son existence ou l’intellectuelle médiatique Simone de Beauvoir ne paraissent pas devoir être envisagées de la même manière que Michel, Luxemburg ou Tristan. En d’autres termes, le projet dans sa généralité ne convainc pas et... [Lire la suite]
15 février 2015

Miguel Abensour, une philosophie politique critique visant l'émancipation

« Marx n’est pas plus marxiste qu’il n’est « le fossoyeur de l’utopie » que l’on dit : « plutôt que de voir dans l’œuvre de Marx la fin de l’utopie, [Abensour] y voit une opération beaucoup plus complexe, à savoir un sauvetage de l’utopie par transfert. »[10] En s’interrogeant sur le rapport marxien (continu) à l’utopie, Abensour montre que c’est non pas un défaut de réalisme, mais bien un défaut de radicalité que Marx lui oppose. Pour Marx les utopistes ont un rôle essentiel à jouer dans... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,