24 octobre 2017

Annie Lacroix-Riz, crise systémique du capitalisme et fascisme

« Ce n’est pas l’agitation sociale, indique Annie Lacroix-Riz, qui assura en 1933 l’avènement des hitlériens au pouvoir : c’est le refus majoritaire des classes lésées de repousser cet assaut contre leurs revenus, ou leur passivité face à cette « stratégie du choc », pour reprendre une expression ultérieure de Naomi Klein. Contre cette ligne, qu’avaient fixée les organisations, majoritaires, de la « gauche de gouvernement », les combatifs isolés, essentiellement ouvriers, du KPD et de son... [Lire la suite]
29 août 2017

Peter Schwarz, Europe, Staline, Hitler, à chacun ses objectifs

« Le pacte de Staline avec Hitler, considère Peter Schwarz, était indubitablement criminel, infligeant un coup sévère aux communistes et antifascistes dévoués dans le monde entier et sapant leur combativité. Mais cela ne signifie pas que Hitler et Staline ont poursuivi les mêmes objectifs ou, comme l’a dit Steinmeier à Tallinn, « ont fait de l’Europe centrale de l’Est leur proie ». Hitler représentait l’impérialisme allemand, dont la faim pour les marchés, les matières premières et « l’espace vital » dans l’Est ne pouvait être... [Lire la suite]
28 juillet 2017

Venezuela, l'extrême violence impérialiste

"C’est-à-dire, montre l'article, que la violence capitaliste a pris d’autres formes : au cours de la décennie suivant la soi-disant victoire, des dizaines de dirigeants communistes et antifascistes ont été assassinés en Europe. La « guerre froide » a déplacé la violence d’État, le fascisme, (une maladie indésirable dans le monde barbare civilisé – comme la malaria ou le choléra, presque oubliées dans ces pays, mais toujours actives dans le Sud, où chaque année elles fauchent des milliers de vies) vers la sphère... [Lire la suite]
26 août 2015

Jean Ortiz, mon père et sa Guerre d'Espagne

« Dans l’exil en France,nous dit Jean Ortiz, les attitudes politiques et mémorielles diffèrent. Il y a ceux qui racontent et d’autres , exilés antifascistes, également communistes, anarchistes, socialistes, parfois au sein d’une même famille, qui se murent dans la mémoire silencieuse afin de protéger leurs enfants, leurs études en pays étranger. Il faut « s’intégrer ». Déjà ! « S’intégrer ! » Renoncer à soi, à son identité... Tenter d’oublier les défaites et abandons successifs, le vécu trop douloureux de cette guerre... [Lire la suite]