18 juillet 2018

Charles Reeve, Débuts du socialisme sauvage

« La révolution espagnole de 1936, indique Charles Reeve, révèle le rapport des libertaires à la politique. Les anarchistes ont rejoint le gouvernement. Mais cet épisode dévoile un problème plus profond. Les anarchistes critiquent les institutions mais ne refusent pas les alliances politiques avant-gardistes dans les mouvements sociaux. Ensuite, les anarchistes reproduisent la séparation du social et du politique. Le syndicat se distingue de l’organisation idéologique. En 1934, une grève insurrectionnelle éclate dans les mines... [Lire la suite]
02 mai 2018

Elliot Serin, Jacques Ellul, la Bible, anarchistes et chrétiens

« Le propos du sociologue français, indique Elliot Serin, est d’autant plus riche qu’il humanise à plusieurs égards le rapport que l’on peut avoir, croyant ou non, au christianisme et à Dieu. Les motifs de contestation du pouvoir terrestre s’entremêlent avec ceux d’une inféodation unique à Dieu ; un rapport sur lequel les convictions personnelles des premières communautés chrétiennes semblent s’être fondées et qui marque l’abysse qui les sépare de l’histoire de l’Église officielle. Ainsi, il apparaît manifeste qu’une “orientation... [Lire la suite]
08 mars 2018

Camillo Berneri, 1936, les anarchistes et l'Etat

« Léninistes, trotskistes, bordighistes, centristes, indique Camillo Berneri en 1936, ne sont divisés que par des conceptions tactiques différentes. Tous les bolcheviques, à quelque courant ou fraction qu'ils appartiennent, sont des partisans de la dictature politique et du socialisme d'Etat. Tous sont unis par la formule : « dictature du prolétariat », formule équivoque qui correspond au « peuple souverain » du jacobinisme. Quel que soit le jacobinisme, il est destiné à faire dévier la révolution sociale. Et quand elle... [Lire la suite]
07 novembre 2017

Nous vivons au rythme effréné d’une crise généralisée

« En premier lieu, indique la communication , la crise globale que nous expérimentons aujourd’hui n’est pas juste une crise de nombres, de chiffres financiers et de mathématique, mais une partie de l’ensemble de la crise des valeurs et de conscience de ce monde d’autorité, c’est la crise du style de vie occidental, anthropophage, qui après avoir accru sa consommation de sang et de pétrole des « pays sous-développés », se nourrit maintenant de sa propre chair. Aujourd’hui le monde « développé » ne vit pas... [Lire la suite]
27 octobre 2017

Maurice Fayolle, les anarchistes et la notion de pouvoir

« Dans le long cheminement de l'Histoire humaine, indique Maurice Fayolle, un jour vint où un guerrier vainqueur eut l'idée, non plus d'exterminer son adversaire vaincu, mais de le capturer et de le réduire en esclavage, afin de le contraindre à travailler à son profit. Ce jour là est né ce phénomène social qu'on nomme l'aliénation. L'aliénation se définit comme étant la perte de la liberté naturelle à laquelle tout être humain peut prétendre. Liberté de mouvement, de pensée, de décision et d'exécution, dont la dépossession... [Lire la suite]
16 septembre 2017

L'anarchisme et les stratégies de changement

« C’est au sujet des stratégies de changement, indique l'article, que les anarchistes sont le plus partagés. Par exemple, certains ont préconisé, principalement lors des deux dernières décennies du xixe siècle, une forme de terrorisme appelée propagande par le fait. Mais après une vague d’attentats individuels qui n’ont mené qu’au rejet populaire de l’anarchisme et à un regain de répression, cette stratégie a été abandonnée par les anarchistes. Les anarcho-communistes insistent quant à eux sur l’action communautaire, sur la... [Lire la suite]
29 août 2017

Quand la grève générale doit permettre la destruction de l'Etat

« La grève générale, nous dit l'article, devient l’arme principale du syndicalisme révolutionnaire. L’Association internationale des travailleurs (AIT) insiste également sur la grève des producteurs contre les entreprises. En 1888, la France connaît une importante vague de grèves. C’est à partir de 1892 que commence la propagande en faveur de la grève générale. Les anarchistes refusent les actions partielles qui conduisent à la défaite et démoralisent le prolétariat. Ils refusent également de discuter avec les exploiteurs. En... [Lire la suite]
14 août 2017

Socialisme Libertaire, il y a autant d'anarchismes que d'anarchistes

« C’est plus fondamentalement que l’anarchisme présente une lacune, celle de ne pas produire de concepts. Il s’appuie bien sur des concepts comme le fédéralisme, l’autogestion, éventuellement la collectivisation, mais n’en est pas l’auteur : il n’élabore pas un système philosophique identifiable qui ferait consensus dans le monde militant ; pire, il y a autant d’anarchismes que d’anarchistes, certes liés par des principes de base communs, mais présentant des modes de pensée ou d’action différents, voire, dans certain... [Lire la suite]
06 août 2017

Max Stirner, de l'anarchisme au socialisme

"Cette oeuvre, nous dit l'article,  divise profondément l’anarchisme du socialisme par la suite. Il influe à la fois les uns et les autres en les obligeant, vu son succès immédiat même s’il est éphémère, à se positionner par rapport à cet individualisme parfait. Il est considéré par les marxistes, à commencer par Karl MARX (qui le critique de manière serrée dans les trois quarts de L’idéologie allemande), comme le chantre de l’envers de l’esprit collectif, et il leur permet, quasiment en ricochet, d’approfondir leur propre... [Lire la suite]
04 août 2017

Wikipédia, Pierre Kropotkine, le communisme libertaire

  " Il est arrêté à Lyon et impliqué dans le procès dit « Procès des 66 », qui s’ouvre le 8 janvier 1883, à la suite des violentes manifestations des mineurs de Montceau-les-Mines d’août 1882 et des attentats à la bombe perpétrés à Lyon en octobre 1882. Au titre de la loi du 14 mars 1872, les « 66 », dont Émile Gautier, sont accusés de s’être affiliés à l’Association internationale des travailleurs (AIT), censée avoir été reconstituée au congrès de Londres en juillet 1881 :... [Lire la suite]